Communiqué de presse

INFORMATION RÉGLEMENTÉ

29 Juillet 2020

 

Résultats du 1er semestre 2020 :

Progression du Résultat Opérationnel Courant1

Diminution de la Dette Nette Comptable3

Points clés du 1er semestre 2020

  • Chiffre d’affaires à 1 240 millions d’euros, en baisse2 de 12,5 %
  • Résultat Opérationnel Courant1 en progression2 à 43,5 millions d’euros (+12,4 %)
  • Dette Nette Comptable3 en retrait de plus de 100 millions d’euros par rapport au 30 juin 2019
  • Résultat Net consolidé à 22,1 millions d’euros (vs. 5,2 millions d’euros à fin juin 2019)

 

Premiers succès du plan de transformation du groupe Econocom

Le Conseil d’Administration d’Econocom Group s’est réuni le 27 juillet 2020 et a arrêté les comptes consolidés au 30 juin 2020.

Comme annoncé par communiqué de presse le 10 juillet dernier, le groupe a réalisé au 1er semestre 2020 un chiffre d’affaires de 1 240 millions d’euros, soit une baisse2 de 12,5 %. L’activité d’Econocom a ressenti pendant le semestre les effets de la crise sanitaire du fait d’un allongement des délais de contractualisation des affaires, de perturbations dans l’approvisionnement en équipements et de difficultés d’accès aux sites de certains clients. Ces impacts, qui ont provoqué des retards dans la reconnaissance du revenu de nombreux contrats, se sont progressivement atténués au cours du 2ème trimestre.

L’activité Technology Management & Financing (TMF) affiche un chiffre d’affaires de 479 millions d’euros en baisse2 de 13,5 %. Cette diminution est plus sensible au 1er trimestre (-16,2 %) qu’au 2ème trimestre (-11,7 %) avec une reprise progressive de la mise en place de nouvelles opérations. Le chiffre d’affaires du pôle Digital Services and Solutions (DSS) s’inscrit en recul2 de 11,9 %. La décroissance2 est de 12,4 % pour les Services et 11,7 % pour les Produits et Solutions.

Le Résultat Opérationnel Courant1 (ROC) progresse de 12,4 % pour s’établir à 43,5 millions d’euros contre 38,7 millions d’euros2 pour la même période de 2019. L’amélioration est directement liée aux mesures de réduction de coûts mises en œuvre depuis début 2019 et amplifiées à l’occasion de la pandémie de Covid-19. Celles-ci ont particulièrement bénéficié au pôle DSS, dont le ROC progresse à 33,5 millions d’euros (vs. 22,1 millions d’euros2 au 1er semestre 2019). Le ROC du pôle TMF s’inscrit en retrait à 10,0 millions d’euros (vs. 16,6 millions d’euros2 au 1er semestre 2019), du fait d’une forte contraction de l’activité au 1er trimestre et d’une moindre variabilité de son modèle de coûts.

Des charges non courantes de 23,7 millions d’euros, principalement liées aux opérations de réorganisation du groupe et à la crise liée à la pandémie de Covid-19, ont été comptabilisées au 1er semestre 2020.

Le Résultat Net semestriel ressort à 22,1 millions d’euros vs. 5,2 millions d’euros au 1er semestre 2019. Il inclut la plus-value de cession de la société EBC.

1 Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition et après retraitement conformément à IFRS 5 des actifs détenus en vue de la vente et activités abandonnées.

2 A normes et périmètre constants.

3 Avant prise en compte de la dette induite par l’application d’IFRS16 aux contrats de location (locaux, véhicules…) dont Econocom est preneur.

4 L’EBITDA se définit comme le Résultat Opérationnel Courant1 augmenté (diminué) des charges (produits) opérationnel(le)s d’amortissement et de perte de valeur sur actif.

5 Le gearing se définit comme le rapport entre la Dette Nette Comptable et les Capitaux Propres.

Poursuite de la réduction de la Dette Nette Comptable3 du groupe

La Dette Nette Comptable3 s’établit à 303 millions d’euros, en forte baisse par rapport à celle du 30 juin 2019 (405 millions d’euros). Econocom récolte ainsi les fruits de sa politique de désendettement incluant la fermeture d’entités déficitaires, la vente d’activités non stratégiques, la réduction des charges de structure et l’amélioration du Besoin en Fonds de Roulement.

La Dette Nette Comptable3 ne représente plus que 1,8 fois l’EBITDA4 sur 12 mois glissants au 30 juin 2020 contre 2,5 fois au 30 juin 2019. Compte tenu de capitaux propres de 498 millions d’euros, le gearing5 ressort à 0,6 contre 0,9 un an plus tôt, sous l’effet conjugué de la diminution de la Dette Nette Comptable et de l’accroissement des fonds propres du groupe. Ces derniers ont notamment bénéficié de l’augmentation du résultat net de la période et de la décision de ne pas proposer de remboursement de prime d’émission à l’Assemblée Générale des actionnaires de mai 2020.

Au 1er semestre 2020, le groupe a procédé à des acquisitions d’actions propres pour 7,2 millions d’euros. Au 30 juin 2020, Econocom détenait 1,8 million d’actions propres, soit 0,8 % du capital de la société. Il convient de rappeler que la société avait annulé 24,5 millions de titres en autocontrôle en mai 2020.

Evènement post-clôture

Dans le cadre du recentrage de ses activités, Econocom a annoncé le 27 juillet dernier être entré en négociations exclusives avec la société Atos en vue de la cession de sa participation dans le capital de sa filiale digital.security, spécialiste de la maîtrise des risques numériques et premier CERTTM européen. Cette entité compte aujourd’hui 250 consultants et a réalisé un chiffre d’affaires de près de 29 millions d’euros en 2019.

Perspectives

En l’absence d’aggravation des effets de la crise sanitaire, Econocom prévoit une reprise progressive de son activité au cours du 2nd semestre avec la réouverture des sites de ses clients, l’adoption renforcée des modes de travail à distance et le démarrage de nouveaux contrats.

Au-delà de son effet conjoncturel, la pandémie de Covid-19 a renforcé certaines évolutions fondamentales dans les modalités de fonctionnement des acteurs économiques. L’accroissement durable du télétravail et l’accélération de la transformation digitale des organisations vont alimenter la croissance des marchés sur lesquels Econocom est positionné et les rendre de plus en plus porteurs. Sa proposition unique, combinant la distribution, les services et le financement, qui en fait un acteur incontournable du marché européen, devrait lui permettre d’en tirer pleinement parti.

Le groupe affiche sa pleine confiance dans sa capacité à retrouver une croissance pérenne dès 2021 et présentera en septembre à la communauté financière ses principaux axes de développement et ses objectifs de ROC1 pour 2020 et 2021.

Prochaine publication : réunion d’information sur les résultats semestriels 2020 et les perspectives 2020/21 le 10 septembre 2020

 

À PROPOS D’ECONOCOM

Econocom conçoit, finance et facilite la transformation digitale des grandes entreprises et des organisations publiques. Fort de 40 ans d’expérience, seul acteur du marché à combiner une expertise à 360° via le financement de projets, la distribution d’équipements et les services numériques, le groupe est présent dans 18 pays avec plus de 10 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 2 927 millions d’euros. Econocom est coté sur Euronext à Bruxelles, indices Bel Mid et Family Business.

POUR PLUS D’INFORMATIONS

www.econocom.com

Suivez-nous sur Twitter

Contact relations investisseurs et relations actionnaires :

Etienne.jacquet@econocom.com

Contact Relations Presse financière :

anne-marie.cravero@econocom.com

Tel. +33 6 28 49 47 41

 

COMPTE DE RÉSULTAT

En M€, données non auditéesS1 2020S1 2019 retraité*
Chiffre d’affaires 1 2401 424
Résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition43,541,2
Résultat opérationnel courant42,540,2
Autres produits et charges non courants-23,7-13,5
Résultat opérationnel 18,826,8
Résultat financier-8,5-8,9
Résultat avant impôt10,317,9
Impôt-5,6-7,8
Résultat net des activités poursuivies 4,710,1
Résultat des activités abandonnées17,4-4,9
Résultat net22,15,2

 

*Conformément à la norme IFRS 5, les produits et charges du 1er semestre 2019 des activités considérées comme non poursuivies au 1er semestre 2020 sont reclassés en « Résultat net des activités non poursuivies » dans le compte de résultat du 1er semestre 2019. Par ailleurs, le compte de résultat consolidé du 1er semestre 2019 est impacté de la reconnaissance désormais en mode principal (au sens de la norme IFRS 15) des livraisons directes de matériels.

BILAN

En M€, données non auditées                                                  ACTIF30.06.202031.12.2019
Ecarts d’acquisition509513
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (non courants)138132
Autres actifs non courants219234
ACTIFS NON COURANTS865879
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (courants)3933
Clients et autres débiteurs1 0131 094
Autres actifs courants167137
Trésorerie et équivalents478594
Actifs détenus en vue de la vente114201
ACTIFS COURANTS1 8112 058
TOTAL ACTIF2 6762 937

En M€, données non auditées                                                PASSIF30.06.202031.12.2019
Capitaux propres (part du groupe)424410
Intérêts minoritaires7474
CAPITAUX PROPRES498484
Dettes financières non courantes469452
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (non courant)7981
Autres passifs non courants146131
PASSIFS NON COURANTS694664
Fournisseurs et autres créditeurs866981
Autres passifs courants233311
Dettes financières courantes312395
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (courant)2620
Passifs détenus en vue de la vente4783
PASSIFS COURANTS1 4841 789
TOTAL PASSIF & CAPITAUX PROPRES2 6762 937