BIOSYNEX VA FAIRE DON DE 1 000 THERMOMÈTRES THERMOFLASH®, 1 000 CHAMBRES D’INHALATION ET 50 000 MASQUES CHIRURGICAUX AUX HÔPITAUX DU GRAND EST POUR AIDER A LA LUTTE CONTRE LE COVID-19

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Strasbourg, le 2 avril 2020 – 18h00

 

BIOSYNEX va faire don de 1 000 thermomètres Thermoflash®, 1 000 chambres d’inhalation et 50 000 masques chirurgicaux aux Hôpitaux du Grand Est   pour aider à la lutte contre le Covid-19.

 

BIOSYNEX, acteur majeur de la santé publique basé à Illkirch-Graffenstaden en Alsace, annonce ce jour son intention de fournir gratuitement d’ici le 15 avril prochain aux hôpitaux du Grand-Est de la France particulièrement touchés par la crise du coronavirus, des équipements de prévention, dont les thermomètres pour lesquels l’Europe entière subit une pénurie depuis plusieurs mois.

C’est ainsi que 1 000 thermomètres sans contact Thermoflash®, disponibles dans les stocks de BIOSYNEX, et particulièrement utiles aux soignants pour prendre facilement la température des patients, seront livrés aux hôpitaux dans les prochains jours.

En parallèle, BIOSYNEX va aussi offrir aux hôpitaux qui en ont besoin 1 000 chambres d’inhalation, et 50 000 masques chirurgicaux commandés par la société.

Au-delà de cette marque de solidarité qui traduit la volonté de BIOSYNEX d’apporter sa contribution sociétale à la lutte contre cette pandémie totalement hors normes, le Groupe s’est engagé depuis sa création à fournir des solutions pérennes au diagnostic des pathologies et à la prévention des maladies.

Acteur incontournable des tests de diagnostic rapide, BIOSYNEX va lancer très prochainement toute une gamme de tests PCR et sérologiques qui devraient permettre d’accélérer le dépistage du Covid-19 et faciliter son traitement.

Larry Abensur, PDG de BIOSYNEX, ajoute : « Nous sommes très fiers de pouvoir aider les hôpitaux du Grand-Est dont nous sommes très proches en leur fournissant des équipements dont ils ont cruellement besoin à ce stade de l’épidémie du coronavirus.  BIOSYNEX entend également par ce geste mettre en valeur toutes les initiatives de prévention nécessaires dans la lutte contre cette pandémie et espère prochainement introduire en France les tests rapides de dépistage Covid 19 qui pourraient compléter utilement l’arsenal de moyens nécessaires au contrôle et à l’éradication  de cette épidémie ».

Prochaine publication : Résultats annuels 2019, le 6 avril 2020, après Bourse.

La presse en parle : https://www.biosynex.com/actualites/

À propos de BIOSYNEX

Créé en 2005 et basé à Illkirch-Graffenstaden en Alsace, acteur majeur de la santé publique avec plus de 180 collaborateurs, le laboratoire français BIOSYNEX conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR). Dans leur version professionnelle, ils offrent une meilleure prise en charge médicale des patients grâce à la rapidité de leur résultat et à leur simplicité d’utilisation. Dans leur version autotest, ils permettent au grand public une autosurveillance de diverses pathologies assurant ainsi une meilleure prévention et accélérant la demande de soins. Leader sur le marché des TDR en France, BIOSYNEX est le seul acteur à maîtriser intégralement sa chaîne de valeur grâce à sa plateforme technologique déclinable sur de nombreuses applications et adaptée à différents types d’utilisateurs tels les laboratoires, les hôpitaux, les médecins et le grand public.

Plus d’informations sur www.biosynex.com

CONTACTS

Julia Bridger

Listing Sponsor

+33 1 44 70 20 84

jbridger@elcorp.com

Gilles Broquelet

Communication financière

+ 33 1 80 81 50 00

gbroquelet@capvalue.fr

Larry Abensur

Président directeur-général

abensur@BIOSYNEX.com

 

 

 

 

NEXTEDIA : RESULTATS ANNUELS 2019

                                                                                                                                                                                                       

 

Communiqué de presse

Résultats annuels 2019

Paris, le 1er avril 2020, 18h

                                                                                                                                                                                                                                       

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Résultats annuels 2019 

  • Progression organique du chiffre d’affaires : +8,7%
  • Performances opérationnelles affectées par des éléments conjoncturels exceptionnels
  • Bonne résistance de la marge d’EBITDA à 5,7%
  • Diminution de la dette financière de 1,0 M€

NEXTEDIA (Euronext Growth Paris, FR0004171346, ALNXT), expert de la transformation digitale centrée sur la Relation Client, l’Expérience Client et le Smart Data, publie aujourd’hui ses résultats annuels 2019.

En M€

Données auditées

 

2018

 

2019

 

Var

Chiffre d’affaires consolidé 22,5 24,4 + 8,7%
EBITDA 1,9 1,4 – 26,4%
Résultat d’exploitation 1,8 1,3 – 28,5%
Résultat courant avant impôt 1,5 0,9 – 38,7%
Résultat net 1,4 0,9 – 33,3%

 

Bonne orientation de l’activité en 2019 : +8,7%

NEXTEDIA a poursuivi en 2019 sa trajectoire de croissance avec un chiffre d’affaires de 24,4 M€ en progression de 8,7% après une hausse organique de 8,1% déjà réalisée en 2018.

Cette augmentation du revenu s’accompagne par la montée en puissance des activités de type projet (« Build ») et de type récurrent (« Run »), qui permettent à NEXTEDIA de consolider son positionnement auprès de ses partenaires stratégiques et de renforcer son modèle économique avec plus de chiffre d’affaires embarqué. A contrario, la part de l’activité en régie a diminué de 4 points à 59% entre 2018 et 2019 en raison notamment des mouvements sociaux en région parisienne au dernier trimestre.

Détérioration de la rentabilité opérationnelle dans un contexte conjoncturel défavorable en France

NEXTEDIA a pâti au second semestre des impacts négatifs des grèves à répétition en France qui ont engendré deux effets défavorables sur son activité. Le Groupe a d’abord dû faire face à un nombre plus important d’inter-contrats correspondant à des missions interrompues ou décalées de la part de ses clients avec des conséquences directes de non-facturabilité de ses experts. Par ailleurs, des charges exceptionnelles liées à la logistique de ses salariés et sous-traitants ont été constatées.

En conséquence, la rentabilité opérationnelle du second semestre a été affectée directement. Après un premier semestre en hausse de 24,4% de son EBITDA, NEXTEDIA affiche un EBITDA 2019 en retrait de 26,4% pour l’ensemble de l’année.

Bénéfice net en retrait en ligne avec la diminution de l’EBITDA

Après prise en compte de dotations aux amortissements de 0,1M€, le résultat d’exploitation ressort à 1,3 M€ en retrait de 28,5%.

Le résultat courant avant impôt, qui intègre un résultat financier proche de zéro et une charge exceptionnelle nette de 0,4M€, ressort à 0,9M€ en diminution de 38,7%.

Le résultat net, qui ne comprend aucun impôt sur les bénéfices, ressort à 0,9 M€ en baisse d’un tiers.

Poursuite de la réduction de l’endettement et renforcement des fonds propres

Au 31 décembre 2019, le montant de la dette a été réduit de 1,0 M€ par rapport au 31 décembre 2018 et atteint 5,2 M€. Celui-ci intègre un endettement financier en baisse de 0,2 M€ à 2,1 M€ et un engagement de earn-out réduit à 3,1M€ contre 3,9 M€ fin 2018, conformément aux règles de calcul fixées dans les contrats d’acquisition. Après prise en compte de la trésorerie, la dette nette affiche 3,4 M€, faisant ressortir un ratio de levier de 2,4 fois l’EBITDA de l’exercice et un gearing de 0,3.

Les fonds propres part du groupe s’élèvent à 11,7 M€ en hausse de 1,0 M€, par le double effet de la prise en compte du résultat net de la période et d’une augmentation de capital de 0,3 M€ au titre du paiement des compléments de prix et de l’attribution définitive d’actions gratuites à des managers.

 

Perspectives

En 2020, NEXTEDIA va capitaliser sur ses partenariats majeurs pour développer ses activités Build & Run en mettant en avant le couplage de son expertise métier et de sa capacité industrielle d’intégration des technologies majeures du marché.

Pour 2020 et avant prise en compte de la crise majeure liée au Covid-19, le Groupe s’était fixé comme objectif la progression de son chiffre d’affaires au travers d’une croissance organique pérenne par rapport à 2019. Compte-tenu de l’incertitude concernant l’évolution et la durée de cette crise ainsi que ses répercussions sur son carnet de commandes et ses capacités à délivrer les projets dans les délais, NEXTEDIA n’est plus en mesure de confirmer de manière certaine cette hypothèse de croissance forte. Cependant tout a été mis en œuvre au sein des différents départements de l’organisation pour limiter au strict minimum les conséquences directes des mesures de confinement et tous les collaborateurs sont pleinement mobilisés pour assurer le service à tous les clients.

Enfin NEXTEDIA entend poursuivre activement sur 2020 l’étude d’opportunités de croissance externe permettant soit de renforcer sa position sur ses expertises existantes soit d’étendre ses expertises sur des domaines en forte croissance.

 

Prochaine publication : Chiffre d’affaires semestriel 2020 : 22 juillet 2020, après Bourse.

À propos de NEXTEDIA

NEXTEDIA est spécialisé dans le conseil et les services à forte valeur ajoutée, dédiés aux métiers de la transformation digitale dans les domaines de la Relation Client, de l’Expérience Client et du Digital Marketing.

Fort de plus de 200 experts, le Groupe apporte à ses clients une véritable expertise métier et technologique, doublée d’une capacité d’accompagnement de bout en bout depuis le conseil jusqu’à la mise en œuvre des principales solutions leaders du marché au travers de ses 4 pôles d’expertise :  

Gestion de la Relation Client omnicanale (CRM, Centre de contacts, Interactions multicanales)

Data & Digital Marketing (Customer Journey, Marketing Automation, Data Science)  

Digital Interactive (Web & Mobile Factory, Design Thinking, UX Design, User Experience)

Digital Transformation (Product Owner, Coach Agile, Business Analyst, RPA et Cybersécurité)

 NEXTEDIA intervient auprès des Grands comptes et du Mid Market sur 6 secteurs à fort potentiel : 1/ Banque & Assurance, 2/ Santé, Mutuelle & Prévoyance, 3/ Média & Telecom, 4/ Tourisme & Transport, 5/ Retail, Beauté & Luxe, 6/ Industrie & Energie.

Le Groupe NEXTEDIA regroupe les filiales Ioocx (Pôle Data & Digital Marketing), Almavia (Pôle de la gestion Relation Client Omnicanal), Novactive et Yuseo (Pôle Digital Interactive).

Euronext Growth, FR0004171346, ALNXT

Contacts

Investisseurs : investisseurs@NEXTEDIA.com

Communication financière : Cap Value, Denis Bley- dbley@capvalue.fr  Tel : 01 80 81 50 00

 

CBo TERRITORIA: RESULTATS ANNUELS 2019

              Communiqué de presse                                       Sainte-Marie, le 25 mars 2020, 10h45

 

En avance sur le plan stratégique 2017-2021

Forte hausse des Résultats 2019

·   Résultat des activités : + 26,3% à 21,5 M€

·   Résultat net PdG : + 15,5% à 12,0 M€

Un bilan solide pour faire face à un contexte incertain

Après remboursement de l’OCEANE :

·   LTV ramenée à 45,4%, – 5,5 points

·   Trésorerie de 28,7 M€, + 31,0%

Proposition de versement d’un dividende à 0,23 € (+ 0,01 €) avec option de paiement en actions

Perspectives 2020/2021

·   Poursuite de la stratégie de Fonciarisation en Immobilier d’entreprise

·  Niveau d’activité 2020 soutenu : carnet de commande à fin 2019 de 62 M€ dont la pleine concrétisation dépendra des impacts de la crise sanitaire

« Nos performances en 2019 reflètent la pertinence de notre stratégie de Fonciarisation. Les Immeubles de Rendement Entreprise, auxquels s’ajoutent désormais les premiers actifs codétenus avec les exploitants, contribuent de façon croissante à notre rentabilité.

Conformément à notre plan de développement, la Promotion immobilière est entrée dans un pic d’activité afin de fortement renforcer son rôle de levier financier pour le développement de la Foncière.

Cette dynamique devrait se maintenir en 2020 sous réserve des impacts de la crise sanitaire et de ses répercussions économiques. Néanmoins, notre bilan solide, avec une trésorerie de 28,7 M€ et une LTV ramenée à 45,4%, ainsi que notre carnet de commande ferme de plus de 62 M€, doivent nous permettre de faire face avec confiance à cette période troublée.

Parallèlement, en tant qu’acteur clé de l’économie réunionnaise nous proposons des mesures concrètes afin de pondérer l’impact économique de la crise sanitaire auprès de nos parties prenantes et locataires professionnels les plus affectés », déclare Eric Wuillai, Président-Directeur général de CBo Territoria.

Le Conseil d’Administration de CBo Territoria, réuni le vendredi 20 mars 2020, a arrêté les Résultats consolidés 2019.

Comptes consolidés audités

en M€, normes IFRS

2019 2018 retraités(1) 2018 publiés Variation
Chiffre d’affaires 110,7 84,9      85,0     + 30,4%
Résultat des activités 21,5 17,1 16,5 + 26,3%
Variation de juste valeur (3,3) 1,7       1,7 NA
Résultat sur cession d’IP        0,4 0,5       0,5    – 14,7%
Autres produits / (charges) opérationnelles      (0,1)  (0,3)      (0,3)      – 63,1%
Quote-part de résultat net de Sociétés Mises en Equivalence 5,7 1,0       1,0    + 485,0%
Résultat opérationnel (y compris SME)(2) 24,2 19,8 19,3 + 21,9%
Coûts de l’endettement net (6,9) (6,1)      (5,1)    + 12,9%
Résultat avant impôts 17,3 13,7     13,9  + 25,9%
Impôt sur les résultats (5,2)     (3,2)      (3,2)   + 63,1%
Résultat net       12,1       10,5    10,7  + 14,6%
Résultat net part du Groupe      12,0       10,4     10,6  + 15,5%
  1. Retraitement suite à la clarification sur la norme IAS 23 : les frais financiers relatifs aux opérations de promotion immobilière en VEFA ne sont plus capitalisés mais sont désormais comptabilisés en charges financières dans les coûts de l’endettement financier net
  2. Résultat opérationnel après quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence

Les procédures d’examen limité sont en cours. Le rapport d’examen limité des commissaires aux comptes sera émis après vérification du rapport semestriel d’activité.

Accélération de la mutation du patrimoine en faveur des Immeubles de Rendement Entreprise

Au 31 décembre 2019, les Immeubles de Rendement en service ressortent à 294,7 M€, en baisse de – 8,5% par rapport au 31 décembre 2018 suite aux cessions de logements intermédiaires principalement issues du protocole signé avec Action Logement.

Le patrimoine économique ressort à 375,5 M€. Il comprend les Immeubles de Placement, hors bâtis en cours, détenus majoritairement ainsi que la quote-Part des Immeubles de Placement détenus par des Sociétés Mises en Equivalence (SME).

Les Immeubles de Rendement Entreprise représentent au 31 décembre 2019 une surface totale de 83 600 m2, en léger recul de + 1,3% à la suite d’arbitrages. Leur valeur ressort à 233,9 M€ (- 1,1%, leur taux d’occupation progresse de 3 points à 98% et leur taux de rendement brut droits compris reste stable à 7,2%. Les commerces constituent 53% de ces Immeubles de Rendement bâtis (+ 1 point vs 2018).

La part des Immeubles de Rendement Entreprise y compris la quote-part des SME (actifs détenus à 50/50 avec l’exploitant) dans les Immeubles de Rendement en service totaux progresse à 81% contre 73% fin 2018.

La gestion des actifs Entreprise sur la période a été principalement caractérisée par des chantiers portant sur 9 800 m2 de commerces au Retail Park du Port.

Au 31 décembre 2019, les Immeubles de Rendement Habitat ressortent à 60,8 M€ en baisse de 28,9% par rapport à fin 2018. Ils représentent désormais 21% des Immeubles de Rendement totaux en service contre 27% fin 2018. Cette orientation résulte des cessions (184 logements pour 29,8 M€ en 2019) principalement issues du protocole signé avec Action Logement via la SHLMR permettant à CBo Territoria d’accélérer la mutation de son patrimoine.

Croissance de 30,4% du Chiffre d’affaires 2019

En 2019, CBo Territoria a réalisé un chiffre d’affaires global de 110,7 M€ en hausse de 30,4% par rapport à 2018.

Le pôle Foncière, activité phare de CBo Territoria, poursuit sa croissance avec des revenus locatifs bruts de 21,8 M€ en hausse de 6,9%. Conformément à sa stratégie de mutation de son patrimoine vers l’Immobilier entreprise, cette progression est tirée par les revenus des Immeubles de Rendement Entreprise qui progressent de 12,6% à 17,3 M€. Ils représentent désormais 81% des revenus locatifs bruts globaux contre 76% en 2018.

Parallèlement, suite à la mise en service mi 2019 du Centre Commercial « Les Terrass » à  Saint-Joseph détenu à 50/50 avec l’exploitant, les revenus locatifs bruts issus des Immeubles de Rendement Entreprise détenus en Société Mise en Equivalence atteignent 1,6 M€ (+ 166%). Seules les quotes-parts des résultats tirés de ces loyers sont prises en compte dans les résultats de CBo Territoria.

L’activité de Promotion immobilière entre dans un pic d’activité avec un chiffre d’affaires en croissance de 39,9% à 84,0 M€. Cette dynamique est portée par l’immobilier entreprise (27,7 M€, + 138,7%) avec le Retail Park du Port et par l’essor des ventes des terrains à bâtir Habitat et Entreprise (20,8 M€, + 88,1%) qui connaissent un grand succès.

Hausse de 26,3% du Résultat des activités, indicateur de la rentabilité courante

En 2019, l’activité de Foncière présente un revenu locatif net de 19,5 M€, soit + 5,0% et l’activité de Promotion immobilière affiche une marge en hausse de 68% à 12,4 M€ avec un taux de marge de 14,8% contre 11,4% en 2018. Cette progression est liée à une forte contribution des ventes de terrains à bâtir et à la mise en chantier du Leroy Merlin (Retail Park du Port).

Porté par la récurrence des revenus locatifs nets et dopé par la marge en Promotion immobilière, le Résultat des activités, indicateur de la rentabilité courante, croît de 26,3% à 21,5 M€.

La Juste Valeur recule (- 3,3 M€, soit 0,9% des Immeubles de Rendement en service) notamment suite au passage au régime de droits d’enregistrement des Immeubles de Rendements Entreprise livrés en 2014.

La quote-part des résultats des SME (Sociétés Mises en Equivalence) atteint 5,7 M€ avec la vente d’un terrain non stratégique. Le Résultat opérationnel y compris cette quote-part ressort à 24,2 M€ en progression de 21,9% par rapport à l’exercice 2018.

Le coût de l’endettement net augmente de 12,9% à 6,9 M€, en raison de l’effet en année pleine de nouveaux investissements et de l’émission de l’ORNANE destinée à anticiper les échéances de remboursement.

Après prise en compte d’un impôt de 5,2 M€ (+ 63,1%) lié à la fin des déficits reportables, le Résultat net Part du Groupe ressort à 12,0 M€, en hausse de 15,5% par rapport à 2018.

Bilan : baisse de la dette et forte hausse de la trésorerie

Au 31 décembre 2019, le bilan fait ressortir une hausse de la trésorerie de 21,1 M€ à 43,0 M€ contre 21,9 M€ fin 2018, et un endettement en recul de 20,2 M€ à 250,1 M€. Après remboursement de l’OCEANE le 2 janvier 2020, la trésorerie ressort à 28,7 M€ (+ 31,0% par rapport à fin 2018) et l’endettement recule de 39,4 M€ à 231,2 M€.

Après remboursement de l’OCEANE, la LTV ressort à 45,4%. Hors ORNANE ce ratio ressort à 39,0%.

Actif Net Réévalué de 5,96€/action (stable) et de 5,79€/action dilué (+ 4,8%)

Au 31 décembre 2019, l’ANR ressort en hausse de + 1,6% sur 12 mois à 202,0 M€, soit 6,09€/action et 5,62€/action dilué. Après remboursement de l’OCEANE le 2 janvier 2020, l’ANR atteint 206,6 M€, en progression de + 3,9% par rapport au 31 décembre 2018, soit 5,96€/action et 5,79€/action dilué.

La décote du titre, sur la base cours de bourse moyen entre le 2 et 23 mars 2020, atteint 43% par rapport à l’ANR par action après remboursement de l’OCEANE.

Proposition d’un dividende de 0,23€/action (+ 4,6%/2018) avec option du paiement en actions

Fort de la qualité de ses résultats 2019, CBo Territoria proposera à l’Assemblée Générale du 3 juin 2020, le versement d’un dividende de 0,23€ par action (vs 0,22 € en 2018, soit + 4,6%).

Ce dividende représente un taux de rendement supérieur à 6,0% par rapport au cours de bourse moyen entre le 2 et 23 mars 2020, soit 3,39€.

L’option du paiement du dividende en actions sera offerte aux actionnaires. Comme la réglementation le prévoit, le prix de souscription des actions nouvelles pour ceux qui auront choisi cette option sera communiqué lors de l’Assemblée Générale.

Perspectives 2020/2021 : confiance malgré un contexte perturbé

Fort d’un bilan solide et d’un business model résilient, CBo Territoria entend poursuivre sa stratégie de Fonciarisation avec le développement de nouveaux Immeubles de Rendement Entreprise et la cession de logements intermédiaires.

Pour son exercice 2020, le Groupe anticipait un niveau d’activité soutenu grâce à un carnet de commande à fin 2019 de plus de 62 M€ dont la pleine concrétisation dépendra des impacts de la crise sanitaire.

En tant qu’acteur majeur de l’économie réunionnaise, CBo Territoria est mobilisé sur la crise du Coronavirus à La Réunion et sur ses impacts. Pour ses équipes, la société a mis en place le travail à distance. Avec ses locataires, CBo Territoria entretient un dialogue constant et a proposé des reports d’échéances pour les PME et TPE les plus affectées par la crise. Pour les entreprises de construction qui sont mobilisées sur les différents projets du Groupe, CBo Territoria travaille avec elles au cas par cas, afin de garantir la sécurité des différents intervenants qui est sa priorité, et de permettre à La Réunion de garder à terme un bon niveau d’activité économique et d’emploi.

Prochaine publication :

  • Chiffre d’affaires 1er semestre 2020 : mercredi 19 août 2020 (après Bourse)

 A propos de CBo Territoria

Foncière, Aménageur et Promoteur immobilier de référence à La Réunion et Mayotte, CBo Territoria est un opérateur immobilier coté sur Euronext C (FR0010193979, CBOT).

Propriétaire de 3 000 hectares, le Groupe a pour ambition de devenir majoritairement une Foncière Entreprise multi-régionale dont le développement est co-financé par les résultats de son activité de Promotion immobilière.

CBo Territoria place ses actionnaires au centre de sa création de valeur et offre un profil de valeur de rendement soutenu par sa politique récurrente de dividendes.

www.cboterritoria.com

Contacts

Relations investisseurs

Caroline Clapier

Dirce Administrative et Financière

direction@cboterritoria.com

Relations presse Paris

Dina Morin

dmorin@capvalue.fr

Relations presse Réunion

Laurent Saget

06 92 61 47 36

laurent@lscorp.fr

 

 GLOSSAIRE

ANR – Actif Net Réévalué : L’Actif Net Réévalué est calculé à partir des capitaux propres consolidés.

Le portefeuille immobilier est évalué à la valeur de marché sur la base d’une expertise indépendante

ANR par action dilué : Actif Net Réévalué par action après prise en compte du nombre maximum d’actions qui pourraient être créées par les instruments dilutifs en circulation

CDAC : Commission Départementale d’Aménagement Commercial

CAF – Capacité d’Autofinancement : Ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement

Cash-flow lié aux activités opérationnelles : les flux de trésorerie d’exploitation définissent la variation des liquidités détenues par l’entreprise liée à son activité principale         

EBITDA Foncière = marge opérationnelle Foncière : Loyers nets de Charges immobilières directes, avant Frais de gestion

EBITDA Promotion Immobilière = marge opérationnelle Promotion immobilière : chiffre d’affaires diminué des coûts de revient des ventes et des charges commerciales

ICR – Interest Coverage Ratio : Taux de couverture des charges financières par les loyers nets

Impôt différé : L’impôt différé permet de constater un impôt correspondant au résultat économique de l’exercice au titre des opérations de l’entreprise qui sont amenés à générer dans le futur un impôt ou une économie d’impôt non reconnu par la méthode de l’impôt exigible.

IR – Immeuble de Rendement : Ensemble des actifs immobiliers bâtis (Entreprise + Habitat) générant des revenus locatifs réguliers

IP – Immeuble de Placement : Immeubles de rendement bâtis (Entreprise + Habitat) + Terrains (hors Terrains Stocks/Promotion)

JV – Juste Valeur : Cette méthode de valorisation des actifs est prônée les normes comptables internationales IFRS, et s’appliquent aux comptes consolidés ; elle y est définie comme “le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des intervenants du marché à la date d’évaluation”

LTV – Loan To Value : Montant de l’encours de l’endettement bancaire net des actifs financiers et de la trésorerie / valeur de marché des Immeubles de Placement hors droits + valeur nette comptable des immeubles d’exploitation hors siège + stocks et encours (valeur consolidée).

Patrimoine économique : Ensemble des Immeubles de Placement détenus par les sociétés consolidées en intégration globale + quote-Part des Immeubles de Placement détenus par des sociétés comptabilisées par mise en équivalence

SME : La Société Mise En Equivalence est une technique comptable donnant la possibilité de remplacer la valeur comptable des actions d’une société détenues par une société mère, par la valorisation de la part que la maison mère détient dans les capitaux propres de la filiale.

OCEANE – Obligations Convertibles En Actions Nouvelles ou Existantes.

ORNANE – Obligation remboursable en numéraire et en actions nouvelles et existantes.

PdG – Part du Groupe : Le résultat net part du groupe est la part du bénéfice net du groupe, dans les comptes consolidés (comprenant l’entreprise et ses filiales), après déduction de la part du résultat des filiales consolidées, de l’ensemble des entreprises incluses dans le périmètre de consolidation revenant aux actionnaires du groupe

PILA : Solution de location-accession différée à la propriété, créée par CBo Territoria, permettant aux locataires d’accéder à terme à la propriété. Au bout de 6 ans de location, CBo Territoria s’engage à proposer au locataire, à un prix préférentiel, un logement de la gamme Pila.

Résultat des activités : Marges en Promotion + Loyers nets de charges immobilières – Frais de gestion nets +/- Résultats des activités annexes

Résultat opérationnel : Résultat des activités + variation de la Juste Valeur + résultat de cession des immeubles de placement + autres produits et charges opérationnels + quote-part des résultats des Sociétés Mises en Equivalence

Stocks Options : correspond à des options de souscription d’actions, à un prix d’exercice défini

TFT – Tableau de Flux de Trésorerie : Le tableau de flux de trésorerie explique la formation de la trésorerie et sa variation durant un exercice ou une période donnée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ECONOCOM: RÉSULTATS ANNUELS 2019

Communiqué de presse

INFORMATION RÉGLEMENTÉ

11 Mars 2020

 

Résultat Opérationnel Courant1 2019

en hausse3 de 14,3% à 126,2 M€  

 

Points clés de l’exercice 2019

  • Chiffre d’affaires des activités poursuivies2 stable3 à 2 927 millions d’euros
  • Résultat Opérationnel Courant1 à 126,2 millions d’euros conformes aux prévisions
  • Dette Nette Comptable4 maîtrisée à 252 millions d’euros au même niveau qu’à fin 2018
  • Deux cessions d’activités non stratégiques réalisées et d’autres en cours
  • Proposition de remboursement de prime d’émission pour un montant de 12 cents par action

 

Amélioration des performances opérationnelles

Le groupe Econocom a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 2 927 millions d’euros sur ses activités poursuivies, stable3 par rapport à 2018. En organique, il ressort en légère baisse de 0,8 % par rapport à l’exercice précédent. L’activité Technology Management & Financing (TMF) a été impactée négativement par un élément exceptionnel : une fraude, dont Econocom Italie a été victime, avec un effet défavorable estimé à un peu plus de 130 millions d’euros sur son chiffre d’affaires. Retraitée de cet élément exceptionnel, la croissance3 du groupe ressort à 4,5% (dont 3,7% en organique). L’activité Digital Services and Solutions (DSS, composée de Produits et Solutions et des Services) a poursuivi quant à elle son essor et affiche un chiffre d’affaires de 1 802 millions d’euros, en augmentation3 de 7,4 %.

Il est rappelé que suite à la mise en œuvre du plan de transformation lancé en 2019, plusieurs activités ont été retraitées conformément à la norme IFRS 5 relative aux « actifs détenus en vue de la vente et aux activités abandonnées ». Le compte de résultat de 2018 a été ajusté en conséquence et les impacts sur les états financiers annuels 2019 sont fournis sur des lignes séparées des états financiers. De plus, le groupe a adopté en 2019, conformément aux usages de la profession, la reconnaissance des livraisons directes hors licences en mode principal (au sens de la norme IFRS 15). Les états financiers 2018 ont été modifiés pour tenir compte des impacts de ce changement comptable.

Le Résultat Opérationnel Courant1 (ROC) des activités poursuivies atteint 126,2 millions d’euros contre 110,4 millions d’euros pour la même période de 20183 malgré l’impact négatif de 13 millions d’euros enregistré sur l’activité TMF Italie. Le ROC1 des activités poursuivies pour le pôle TMF atteint
43,9 millions d’euros (vs. 50,5 millions d’euros en 20183) et celui de DSS ressort à 82,3 millions d’euros (vs. 59,9 millions d’euros en 20183). Le ROC1 a tiré parti des effets du plan de réduction de coûts entamé en 2018 et accéléré au second semestre de 2019 ainsi que de l’amélioration du niveau d’activité en France, en Belgique, en Espagne et au Royaume-Uni.

Des charges nettes non courantes de 24,8 millions d’euros, principalement en lien avec les opérations de réorganisation du groupe, ont été comptabilisées en 2019 pour les activités poursuivies. Le Résultat

Opérationnel de ces dernières s’établit ainsi à 99,4 millions d’euros, en augmentation de 14,5% par rapport à 2018.

Après imputation du Résultat financier, de l’impôt sur les bénéfices et du Résultat net des activités non poursuivies, le Résultat Net consolidé de l’exercice ressort à 48,6 millions d’euros vs. 44,6 millions d’euros en 2018.

Ces bonnes performances, réalisées malgré l’impact négatif de l’événement exceptionnel survenu en Italie, reflètent l’équilibre favorable et la forte résilience du portefeuille d’activités d’Econocom.

Maîtrise de l’endettement

En 2019, la Capacité d’Autofinancement des activités poursuivies2 atteint 140 millions d’euros, soit une hausse3 de 7,5 millions d’euros par rapport à 2018. Le Free Cash-Flow des activités poursuivies2 ressort ainsi à 63 millions d’euros bénéficiant de la réduction des CAPEX et de la maîtrise du BFR.

La Dette Nette Comptable4 s’établit à 252 millions d’euros au même niveau qu’à la fin de l’exercice précédent grâce à une gestion rigoureuse des engagements. La Dette Nette Comptable4 représente ainsi 1,4 fois l’EBITDA5 2019. La quasi-totalité de cette dette (238 millions d’euros) est sécurisée par les loyers à percevoir et les actifs loués dans le cadre des contrats de location autoportés par le groupe. Compte tenu de capitaux propres au 31 Décembre 2019 de 483,9 millions d’euros, le ratio d’endettement ressort à 0,5.

Gouvernance resserrée et expérimentée

Monsieur Jean-Louis Bouchard, Président Directeur Général, a stabilisé la gouvernance du groupe en s’entourant d’une équipe resserrée et très expérimentée, connaissant parfaitement les différentes activités d’Econocom.

Monsieur Angel Benguigui est ainsi nommé Directeur Général en charge de l’ensemble des activités du groupe à l’international. Il conserve ses responsabilités de DG Finance Groupe.

Monsieur Laurent Roudil, jusqu’à présent à la tête du pôle Services est nommé Directeur Général en charge de l’ensemble des activités du groupe en France et prend également en charge les Achats et l’IT.

Ensemble, aux côtés de Monsieur Jean-Louis Bouchard, ils ont pour responsabilité d’animer le Comité Exécutif du groupe, qui rassemble l’équipe de direction opérationnelle d’Econocom.

Monsieur Bruno Grossi, Conseiller du Président et en charge de la communication corporate, assurera le lien avec le Conseil d’Administration.

Par ailleurs, les Conseils d’Administration des 23 janvier et 9 mars 2020 ont pris acte des démissions de quatre Administrateurs. Dans un souci d’efficacité de fonctionnement autour du Président, il a été décidé de ne pas pourvoir à leur remplacement à court terme.

Rémunération des actionnaires

Le Conseil d’Administration proposera à la prochaine Assemblée Générale d’effectuer un remboursement de prime d’émission de 0,12 € par action, du même niveau que celui de 2019.

Dans le prolongement de sa politique historique de retour aux actionnaires, le groupe a procédé en 2019 à des acquisitions d’actions propres pour 26 millions d’euros. Au 29 février 2020, Econocom détient, hors contrat de liquidité, 26,3 millions d’actions propres, soit 10,7 % du capital de la société.

Perspectives 2020 favorables dans un environnement incertain

Le renforcement d’Econocom dans son métier historique, Technology Management & Financing, ainsi que le recentrage sur les activités de son pôle Digital Services and Solutions à fort potentiel, va se poursuivre avec d’une part, des investissements productifs et d’autre part, des ventes et fermetures d’activités non stratégiques.

Deux opérations de cessions ont été conclues en 2019 (Jade et Rayonnance). Le 28 Février dernier, la société a par ailleurs annoncé être entrée en négociation exclusive avec la société d’investissement Chequers Capital pour la cession de sa filiale EBC (Econocom Business Continuity) qui regroupe les activités de maintenance du groupe en France. Dans l’hypothèse d’une finalisation de cette cession, les trois opérations mentionnées représenteraient plus de 150 millions d’euros de produits de cession cumulés. D’autres cessions sont en cours à des niveaux divers d’avancement.

Econocom va poursuivre son plan de transformation lui permettant d’améliorer son niveau de marge opérationnelle et de retrouver le chemin d’une croissance solide. Celle-ci passera par le développement des hommes et des femmes de l’entreprise et par l’émergence de nouvelles offres développées en interne ou intégrées par acquisitions. Ainsi, Econocom renforcera encore sa capacité d’accompagner de bout en bout et de financer la transformation digitale de ses clients.

Pour 2020 et avant le développement récent de la crise liée au Covid-19, le Groupe s’était fixé comme objectif de réaliser un Résultat Opérationnel Courant en croissance significative par rapport à 2019. Compte-tenu de l’incertitude concernant l’évolution et la durée de cette crise, le Groupe a décidé de ne pas publier de guidance chiffrée pour son ROC 2020.

 

Prochaine publication : chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 le 23 avril 2020 après Bourse.

1 Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition et après retraitement conformément à IFRS 5 des activités non poursuivies.

2 Après retraitement conformément à IFRS 5 des activités non poursuivies et reconnaissance en mode principal au sens de la norme IFRS 15 des livraisons directes hors licences

3 A normes constantes

4 Avant prise en compte de la dette induite par l’application d’IFRS16 aux contrats de location (locaux, véhicules…) dont Econocom est preneur

5 L’EBITDA se définit comme le Résultat Opérationnel augmenté (diminué) des charges (produits) opérationnel(le)s n’ayant pas de contrepartie en trésorerie

 

COMPTE DE RÉSULTAT

(En M€) 2018 retraité* 2019
Chiffre d’affaires 2 999 2 927
Résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition 110,9 126,2
Résultat opérationnel courant 106,7 124,2
Autres produits et charges non courants -19,9 -24,8
Résultat opérationnel 86,8 99,4
Résultat financier -15,5 -19,2
Résultat avant impôt 71,2 80,2
Impôt -20,8 -22,3
Résultat net des activités non poursuivies -5,9 -9,2
Résultat net 44,6 48,6
Résultat net récurrent part du groupe** 62,4 72,1

*Conformément à la norme IFRS 5, les produits et charges 2018 des activités considérées comme non poursuivies en 2019 sont reclassés en « Résultat net des activités non poursuivies » dans le compte de résultat 2018. En revanche, conformément aux dispositions de la norme IFRS 16, entrée en vigueur au 1er janvier 2019, les données 2018 ne sont pas retraitées des impacts de cette norme sur les contrats de location. Par ailleurs, le compte de résultat consolidé 2018 est impacté de la reconnaissance désormais en mode principal (au sens de la norme IFRS 15) des livraisons directes.

** Le résultat net récurrent part du groupe est l’indicateur de performance retenu par Econocom pour mieux apprécier sa performance économique et financière. Il exclut :

  • les amortissements des actifs incorporels d’acquisition, nets des effets fiscaux ;
  • les autres produits et charges opérationnels non courants, nets des effets fiscaux ;
  • les autres produits et charges financiers non courants, nets des effets fiscaux ;
  • le résultat net des activités abandonnées.

 

BILAN

(En M€) ACTIF 31.12.2018 * 31.12.2019
Écarts d’acquisition 631 513
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (non courants) 122 132
Autres actifs non courants 209 234
ACTIFS NON COURANTS 962 879
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (courants) 41 33
Clients et autres débiteurs ** 1 269 1 094
Autres actifs courants 129 136
Trésorerie et équivalents 608 594
Actifs détenus en vue de la vente 201
ACTIFS COURANTS       2 047      2 058
TOTAL ACTIF 3 009 2 937
(En M€) PASSIF 31.12.2018 * 31.12.2019
Capitaux propres (part du groupe) 396 410
Intérêts minoritaires 95 74
CAPITAUX PROPRES 491 484
Dettes financières non courantes *** 504 452
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (non courant) 73 81
Autres passifs non courants 124 131
PASSIFS NON COURANTS            701            664
Fournisseurs et autres créditeurs 1 104 981
Autres passifs courants 332 310
Dettes financières courantes *** 356 395
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (courant) 25 20
Passifs détenus en vue de la vente 83
PASSIFS COURANTS 1 817 1 789
TOTAL PASSIF 3 009 2 937

* Conformément aux spécifications des normes, le bilan au 31 décembre 2018 n’est pas retraité des impacts de l’application à partir de janvier 2019 d’IFRS 5 et 16.

** Dont encours de location autoportés : 238.5 M€ au 31/12/19 ; 246.2 M€ au 31/12/18.

*** Déduction faite de la trésorerie apparaissant à l’actif pour 593.8 M€ au 31/12/19 (et 608.4 M€ au 31/12/18), la dette nette comptable ressort à 252.2 au 31/12/19 (et 251.7 au 31/12/18) ; cette dette nette comptable comprend notamment 238,5 M€ au 31/12/19 (et 246.2 M€ au 31/12/18) correspondant aux contrats de l’activité TMF autoportés et aux loyers attendus y afférents.

 

À PROPOS D’ECONOCOM

Econocom conçoit, finance et facilite la transformation digitale des grandes entreprises et des organisations publiques. Fort de 40 ans d’expérience, seul acteur du marché à combiner une expertise à 360° via le financement de projets, la distribution d’équipements et les services numériques, le groupe est présent dans 18 pays avec plus de 10 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 2 846 millions d’euros. Econocom est coté sur Euronext à Bruxelles, indices Bel Mid et Family Business.

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS

www.econocom.com

Suivez-nous sur Twitter

Contact relations investisseurs et relations actionnaires :

Arthur.rozen@econocom.com

Contact Relations Presse financière :

info@capvalue.fr

Tél. +33 1 80 81 50 00

 

 

 

PRODWARE: RESULTATS ANNUELS 2019

Communiqué de presse

Paris, le 11 mars 2020, 17h45

 

 

Croissance de l’EBITDA et du Résultat net 2019

  • Chiffre d’Affaires : + 6,7%
  • EBITDA : + 10,0% à normes constantes (sans application des IFRS 16)
  • Résultat Net : +15,6%

 

Normes IFRS

Données auditées – en M€

2018 2019* Variation Variation à normes constantes
Chiffre d’affaires consolidé 175,9 187,7 +6,7% +6,7%
EBITDA

En % du CA

33,3

18,9%

48,3

25,8%

+45,2%  +10,0%
Résultat opérationnel courant

En % du CA

16,8

9,6%

17,3

9,2%

+2,7% +1,4%
Résultat opérationnel

En % du CA

17,2

9,8%

17,3

9,2%

+0,3% -1,0%
Résultat net Part de Groupe

En % du CA

9,1

5,2%

10,5

5,6%

+15,6% +17,4%

* incluant l’effet de l’adoption d’IFRS16 sur l’exercice 2019

Activité 2019 en nette progression

Pour l’exercice 2019, le chiffre d’affaires de Prodware ressort à 187,7 M€ contre 175,9 M€ en 2018, soit une hausse de 6,7%. Bien orientée sur l’ensemble des régions, l’activité a engrangé en 2019 les fruits de la stratégie du groupe Prodware qui se déploie autour de quatre piliers fondamentaux : le Conseil, l’Edition de solutions sectorielles et métiers innovantes, l’Implémentation de projets et les Services Managés qui assurent le maintien en exploitation 7/7, 24h/24 de ses clients.

Faisant la part belle aux ventes en mode SaaS (38,9 M€ en hausse de 34,8% par rapport à l’exercice précédent) de ses solutions, le développement de Prodware s’est accéléré dans les créneaux à plus forte marge et offrant davantage de récurrence.

Progression de la rentabilité

En 2019, l’EBITDA affiche une croissance de 10,0%, à normes constantes, en faisant abstraction du retraitement des loyers imposés par la nouvelle norme IFRS 16. En données publiées, la hausse de cet indicateur affiche + 45,2%. La maîtrise des charges de personnel et la croissance de l’activité sont les deux principaux facteurs ayant conduit à l’amélioration de l’EBITDA.

Le Résultat Opérationnel Courant, qui intègre une augmentation sensible des dotations aux amortissements et provisions (+94,0% avec retraitements IFRS 16 et +17,8% à normes constantes) ressort en légère progression à 17,3 M€ (+2,7% comparé à 2018).

Le Résultat Financier s’élève à -6,5 M€ en 2019 (-6,1 M€ en excluant l’effet IFRS 16), contre -8,3 M€ en 2018. Cette amélioration s’explique d’une part par la diminution du coût de l’endettement financier et par la forte réduction des provisions sur placements financiers.

Le Résultat Net part du Groupe atteint 10,5 M€ en 2019 contre 9,1 M€ soit une progression de 15,6% par rapport au précédent exercice (+17,4% à normes constantes).

Une structure bilancielle solide

Au 31 décembre 2019, la structure bilancielle de Prodware présente des fonds propres de 144,8 M€, en hausse de 4,8% par rapport au 31 décembre 2018, tout en tenant compte d’un auto-contrôle de 5,3% de son capital, acquis sur l’exercice 2019.

Le montant de la dette nette, hors prise en compte des passifs locatifs nés de l’application de la nouvelle norme IFRS 16, atteint 83,2 M€, faisant ressortir un gearing de 0,6 fois les fonds propres et un ratio de levier maîtrisé à 2,3x l’EBITDA 2019 à normes constantes.

Perspectives 

Prodware va poursuivre en 2020 ses efforts pour dynamiser son activité en s’appuyant sur son approche innovante d’accompagnement de la transformation digitale de ses clients et sur le développement de son capital humain.

En parallèle, le groupe va renforcer ses positions géographiques existantes. Ceci permettra une croissance encore plus profitable de son chiffre d’affaires.

Enfin, Prodware s’attachera dans le choix de ses segments stratégiques à nourrir son modèle économique robuste, alliant récurrence du revenu et customisation des solutions innovantes afin de garantir l’accroissement durable de ses performances économiques.

 

Prochaine publication : Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2020 : le 14 mai 2020, après Bourse.

À propos de Prodware

Forts de 30 ans d’expérience et de savoir-faire dans le domaine de l’innovation IT, nous nous engageons à proposer de la valeur et notre expertise à nos clients du monde entier. Qu’il s’agisse de concrétiser les stratégies Cloud les plus ambitieuses, de développer des outils de prise de décision reposant sur l’intelligence artificielle ou de créer des applications IoT, Prodware reste à la pointe de l’innovation. 

Depuis toujours, Prodware s’appuie sur l’évolution technologique pour aider les entreprises à entrer dans l’avenir, en créant les modèles économiques de demain pour les secteurs de la fabrication, de la vente et de la distribution, des services professionnels et de la finance. 

Le groupe Prodware rassemble plus de 1 350 collaborateurs présents dans 15 pays. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 188 M€ en 2019. Coté sur Euronext Growth, Prodware SA est éligible aux FCPI et au PEA PME. 

Plus d’informations : www.prodware-group.com

PRODWARE

 

Stéphane Conrard

Directeur financier

T : 0979 999 000

investisseurs@prodware.fr

PRESSE

 

Gilles Broquelet

CAP VALUE

T : 01 80 81 50 01

gbroquelet@capvalue.fr

EURONEXT GROWTH (ex. ALTERNEXT)

 

ISIN FR0010313486 – ALPRO – FTSE 972 Services informatiques

Prodware est éligible FCPI – Entreprise responsable, Prodware est adhérent du Global Compact.