BIOSYNEX: ACQUISITION PAR BIOSYNEX DES ACTIVITES EN SANTE FAMILIALE DU GROUPE VISIOMED

Communiqué de presse, Strasbourg, le 4 décembre 2019, 18 h 00

ACQUISITION PAR BIOSYNEX DES ACTIVITES EN SANTE FAMILIALE DU GROUPE VISIOMED

BIOSYNEX (FR0011005933 – ALBIO) annonce ce jour avoir signé avec le groupe VISIOMED (FR0011067669 – ALVMG) un contrat portant sur l’acquisition partielle d’un fonds de commerce composé de la branche de santé familiale du groupe VISIOMED (activités comprenant les dispositifs médicaux et les produits de parapharmacie non connectés).

Cette branche d’activité qui regroupe 40 collaborateurs a réalisé au cours du 1er semestre 2019 un chiffre d’affaires de 2,9 M€ dont 20% à l’international.

Par cette opération stratégique, BIOSYNEX entend accélérer son développement dans le réseau de la pharmacie d’officine grâce à un apport additionnel de clientèle et un accroissement significatif de la force de vente provenant du groupe VISIOMED, ainsi que certains marchés à l’international.

L’opération, dont les termes financiers restent confidentiels, a été financée pour partie par recours à l’endettement et le solde par prélèvement sur la trésorerie.

L’acquisition prendra effet le 31 décembre 2019 afin de démarrer dès le 1er janvier 2020 l’intégration de l’activité « Santé Familiale » du groupe VISIOMED.

 Une force de frappe pour répondre aux enjeux des nouveaux modes de prévention

Une fois cette opération finalisée, BIOSYNEX, leader des tests de diagnostic rapide en France, bénéficiera d’une position de premier plan avec les pharmaciens pour anticiper dès 2020 l’essor attendu des actes de diagnostic et de prévention (Angine, HIV, etc…) que les pharmaciens pourront directement réaliser dans leurs officines dans le cadre des nouvelles missions qui leur sont imparties.

Avec cette acquisition, le parc de clients de BIOSYNEX devrait dépasser les 12 000 pharmacies en France. Grâce à cette intégration, 40 délégués pharmaceutiques seront alors sur le terrain. Ils présenteront les gammes communes et formeront les pharmaciens sur les TROD angines (pris en charge par la Sécurité Sociale en officine à compter de janvier 2020) et les autotests. Le Groupe anticipe de nombreuses synergies commerciales dans un environnement réglementaire où la prévention en officine devient un axe prioritaire de santé publique. 

Un portefeuille de produits leaders

La reprise des activités de santé familiale du groupe VISIOMED, qui regroupent le dépistage, le diagnostic et la prévention, vient compléter et renforcer l’offre de BIOSYNEX en pharmacie avec notamment son produit-phare, le Thermoflash®, 1er thermomètre sans contact, leader sur le marché français et référencé par l’OMS.  

BIOSYNEX, offrira donc dès cet hiver une solution innovante dans sa lutte contre l’antibiorésistance :

  • le test Angine Exacto Streptatest®, qui permet de diagnostiquer l’angine bactérienne et d’induire le traitement antibiotique uniquement quand cela est nécessaire,
  • le thermomètre Thermoflash® qui permet de surveiller sa température de façon simple et rapide.

Fort des synergies attendues, BIOSYNEX, qui bénéficie déjà d’une forte croissance de ses ventes en pharmacie en 2019, vise des positions de premier plan sur les marchés des Trod et des Autotests, de la tensiométrie, et de la thermométrie, avec des marques très fortes comme Exacto® et Thermoflash®.

Larry ABENSUR, PDG de BIOSYNEX, ajoute : « Cette acquisition stratégique pour BIOSYNEX va accélérer notre positionnement d’une entreprise engagée dans la médecine du futur. Le renforcement de notre proximité avec les acteurs sur le terrain que sont les pharmaciens d’officine va concourir à améliorer notre visibilité auprès du consommateur final qui est de plus en plus acteur de sa propre santé, au travers des autotests et des programmes de prévention. »

 Prochaine publication : Chiffre d’affaires 2019 : 21 Janvier 2020, après Bourse.

La presse en parle : https://www.biosynex.com/actualites/

À propos de BIOSYNEX

Créée en 2005 et basée à Illkirch-Graffenstaden en Alsace, le laboratoire français BIOSYNEX conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR). Dans leur version professionnelle, ils offrent une meilleure prise en charge médicale des patients grâce à la rapidité de leur résultat et à leur simplicité d’utilisation. Dans leur version autotest, ils permettent au grand public une autosurveillance de diverses pathologies assurant ainsi une meilleure prévention et accélérant la demande de soins. Leader sur le marché des TDR en France, BIOSYNEX est le seul acteur à maîtriser intégralement sa chaîne de valeur grâce à sa plateforme technologique déclinable sur de nombreuses applications et adaptée à différents types d’utilisateurs tels les laboratoires, les hôpitaux, les médecins et le grand public. Acteur majeur de la santé publique avec 140 collaborateurs et une gamme de 1700 références en France dont notamment le test Exacto® du dépistage du HIV, BIOSYNEX a reçu en novembre 2017 les prix de l’Innovation dans la catégorie Biotech & Science de la vie et le prix de la société cotée Euronext au palmarès national du Deloitte In Extenso Technology Fast 50.

Plus d’informations sur www.BIOSYNEX.com

CONTACTS

Julia Bridger

Listing Sponsor

+33 1 44 70 20 84

jbridger@elcorp.com

 

Gilles Broquelet

Communication financière

+ 33 1 80 81 50 00

gbroquelet@capvalue.fr

Larry Abensur

Président directeur-général

abensur@BIOSYNEX.com

 

 

 

 

WEACCESS GROUP: LANCEMENT DE L’OFFRE 4G PRIVATE LTE- WEACCESS GROUP EN POLE POSITION POUR CAPTER L’ARRIVEE EN FRANCE D’UN MARCHE A FORT POTENTIEL

Communiqué de presse, le 18 novembre 2019, 18 h 00

LANCEMENT DE L’OFFRE  4G PRIVATE LTE

 WEACCESS GROUP EN POLE POSITION POUR CAPTER L’ARRIVEE EN FRANCE D’UN MARCHE A FORT POTENTIEL

WEACCESS GROUP, opérateur français majeur de l’Internet Haut et Très Haut Débit (THD) sur les zones blanches et grises, annonce le lancement de son offre “private LTE” permettant le déploiement de réseaux 4G et 4G+ pour les entreprises et les collectivités. Fort de sa maîtrise de la technologie radio 4G fixe/LTE et de son expertise de terrain, WEACCESS GROUP se place en pole position sur ce marché qui présente un potentiel de développement de 1 milliard d’euros par an en France. (*)

 Un contexte porteur

Dans des secteurs stratégiques tels que l’Industrie, les Transports, et les Infrastructures, de plus en plus d’entreprises exigent, pour des raisons de sécurité, une qualité de service qui ne dépend pas des applications grand public. Elles souhaitent également que les signaux 4G pénètrent dans des lieux non couverts par les opérateurs mobiles en raison d’une grande distance avec les stations de base ou dans des lieux confinés sans couverture.

Pour ces entreprises, avoir la maîtrise de la sécurité en gérant elles-mêmes leur propres cartes SIM et la maintenance sans attendre l’intervention d’un tiers représente aujourd’hui un atout essentiel pour gérer leurs communications.

 Une offre clé en main pour répondre aux besoins des entreprises et aux industries 4.0

En élargissant son offre au private LTE, WEACCESS GROUP assure à ses clients l’accès à un réseau 4G totalement indépendant des opérateurs mobiles. Ce réseau 4G privé présente le double avantage de disposer de terminaux mobiles dernières générations tout en assurant le fonctionnement d’un service voix et d’un service IP pouvant supporter les applications métiers (Android/apple).

L’offre de WEACCESS GROUP se déclinera sous deux formes :

  • une offre «outdoor» pour la couverture de grands espaces (plusieurs kilomètres),
  • une offre «indoor» permettant la couverture 4G des bâtiments dont les nouvelles normes de construction HQE ne permettent quasiment plus la réception des réseaux 4G mobiles et de la future 5G. Cette offre 4G indoor, indépendante des opérateurs mobiles, sera largement plus performante que les solutions WIFI actuellement déployées.

L’offre private LTE de WEACCESS GROUP s’adresse à tous les secteurs commerciaux et industriels souhaitant bénéficier des mêmes fonctionnalités que ceux offerts par les réseaux mobiles grand public : échange de données, d’images, de vidéos, communications avec des objets connectés, communication machine to machine… Contrairement au WIFI, la 4G privé permet une gestion totalement sécurisée des communications par carte SIM et garantit une maîtrise totale du réseau. Ces réseaux autonomes et fermés, sont hébergés directement chez l’entité qui les met en œuvre et dédiés uniquement à son activité, sur un territoire restreint.

WEACCESSS GROUP présentera ses nouvelles offres à l’occasion de la conférence débat visant à faire le point sur les couvertures hertziennes indoor en entreprise organisée par l’AFUTT (Association Française des Utilisateurs des Télécoms).

Une solution technologique compatible avec la LTE public

Les réseaux privés pourront se déployer grâce à 3 bandes distinctes utilisables avec des puissances différentes :

  • la bande DECT qui devrait être totalement ouverte en Europe d’ici 2020/2021.
  • la bande Wi-Fi 5GHz qui se présente comme l’équipement possible des grands sites industriels (zones portuaires, aérologistiques, logistiques…)
  • la bande 2570-2620 (sous réserve d’obtention d’une licence ARCEP) permet des débits 4G+ et des puissances plus importantes permettant d’étendre la couverture sur plusieurs kilomètres. Cette bande est destinée à remplacer les anciens services 3RP pour les collectivités ou les grands sites industriels.

Le private LTE, un marché de taille promis à un bel essor

En proposant une solution intégrée et des offres standardisées de private LTE, WEACCESS GROUP s’ouvre à un marché offrant un énorme potentiel. A l’échelle nationale, la Banque des territoires estime que le marché de réseaux mobiles intérieurs qui n’est développé qu’à 1 % aujourd’hui, pourrait atteindre 1 milliard d’euros en France par an.

Dès que l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) aura validé ses équipements de borne 4G, WEACCESS GROUP pourra déployer à terme son offre à l’échelle européenne.

(*) source : banque des territoires 2019

Prochaine publication : chiffre d’affaires annuel 2019 : 13 février 2020, après Bourse.

A propos de WEACCESS GROUP

Fondé en 1995, WEACCESS GROUP (ex. INFOSAT TELECOM) est un fournisseur d’Accès Internet à Haut et Très Haut Débit, agréé auprès de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes). La société développe et exploite des réseaux Haut Débit de type 4G Fixe/LTE dans les zones blanches et grises (zones non ou mal desservies par les réseaux traditionnels) sur le territoire national principalement sur le quart Nord-Ouest de la France.        

Les titres composant le capital social de WEACCESS GROUP sont inscrits sur le compartiment ACCESS + d’EURONEXT Paris.

Code ISIN : FR0010688465 – Code Mnémonique : MLWEA

Contacts

Emetteur – WEACCESS GROUP – François HEDIN –– f.hedin@weaccess.frwww.weaccess.fr

Conseil – ATOUT CAPITAL – Eric PARENT – eric.parent@atoutcapital.comwww.atoutcapital.com

Listing Sponsor – CHAMPEIL SA – Axel CHAMPEIL – axel.champeil@champeil.com www.champeil.com

Communication – CAP VALUE – Gilles BROQUELET – gbroquelet@capvalue.frwww.capvalue.fr                   

(1) Zones peu ou non desservies par la fibre optique pour des raisons de coûts.

 

WE.CONNECT: PROGRESSION SOUTENUE DES RÉSULTATS SEMESTRIELS 2019

 

Communiqué de presse, le 1er octobre 2019, 18 h 00

 

PROGRESSION SOUTENUE DES RESULTATS SEMESTRIELS 2019

  • EBITDA : + 26,9%
  • Résultat d’exploitation : + 32,0%
  • Résultat net : + 24,3%

 

 

Données non auditées*

Au 30 juin en M€

S1 2019 S1 2018 Variation
Chiffre d’affaires 62,5 47,7 + 30,9%
EBITDA

En % du CA

2,2

3,5%

1,7

3,6%

+ 26,9%

-0,1 pt

Résultat d’exploitation

En % du CA

2,1

3,4%

1,6

3,4%

+ 32,0%

Résultat financier (0,2) (0,2)
Résultat courant

En % du CA

1,9

3,0%

1,4

2,9%

+ 37,1%

+ 0,1 pt

Résultat net

En % du CA

1,2

1,9%

1,0

2%

+ 24,3%

– 0,1 pt

*Les procédures d’audit des comptes consolidés sont effectuées et le rapport d’audit relatif à leur certification est en cours d’émission par les commissaires aux comptes.

POURSUITE DE LA DYNAMIQUE de l’activité : +30,9%   

Au 1er semestre 2019, WE.CONNECT a réalisé un chiffre d’affaires de 62,5 M€, en hausse de
+ 30,9% par rapport au 30 juin 2018.

La croissance de l’activité a principalement été portée par la montée en puissance des partenariats de distribution avec des leaders technologiques de l’informatique. Ces collaborations confirment le rôle de référent de WE.CONNECT sur le marché de la distribution de produits high-tech nouvelle génération et la solidité du circuit de distribution du Groupe.

UNE RENTABILITÉ EN FORTE HAUSSE

La progression de la rentabilité de WE.CONNECT s’est poursuivie grâce à une bonne rigueur de gestion et une maîtrise optimisée de sa chaîne d’approvisionnement.

L’EBITDA s’élève ainsi à 2,2 M€, en hausse de + 26,9% par rapport au 1er semestre 2018.

Le résultat d’exploitation, qui intègre une dotation aux amortissements et provisions sur stocks en retrait, ressort en croissance de + 32,0 % et représente 3,4% du chiffre d’affaires.

Après prise en compte d’un résultat financier de (0,2) M€ suite à une évolution défavorable de la parité €/$, le résultat courant s’établit en progression de + 37,1% à 1,9 M€.

Le résultat net ressort à 1,2 M€ contre 1,0 M€ au 1er semestre 2018, soit une hausse de + 24,3 %.

DES FONDS PROPRES EN CROISSANCE

Au 30 juin 2018, les fonds propres de WE.CONNECT sont en progression de 2,3% à 23,4 M€. L’endettement brut s’élève à 15,5 M€ contre 14,1 M€ au 31 décembre 2018.

Une fois la trésorerie disponible déduite, la dette nette s’élève à 10,9 M€ et représente 2,0 fois l’EBITDA de l’exercice 2018.

CONFIRMATION DE LA SOLIDITÉ DU MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT

Sur le second semestre, WE.CONNECT va tirer parti des accords scellés avec des partenaires technologiques leaders pour accélérer  la croissance de ses ventes pour compte de tiers.

Parallèlement, les efforts consacrés au cours du premier semestre, au développement des accessoires téléphoniques et dans la gamme « enfants », devraient participer à la dynamique des marques en propre sur la dernière partie de l’exercice.

Fort de la bonne orientation de son activité depuis le début de l’exercice, WE.CONNECT réaffirme son ambition d’accélérer la progression de ses  ventes et de franchir en 2022 le cap des 200 M€ de chiffre d’affaires.

« Les résultats du premier semestre 2019 démontrent une fois de plus la pertinence et la robustesse de notre modèle économique qui repose sur la combinaison du développement de l’activité de distribution pour compte de tiers et des marques en propre. Nous sommes d’ores et déjà confiants sur le second semestre qui devrait bénéficier de l’effet porteur des fêtes de fin d’année. » déclare Moshey Gorsd, Président -Directeur général de WE.CONNECT.

Prochaine publication : Chiffre d’affaires annuel 2019 : mercredi 29 janvier 2020, après Bourse.

A propos de WE.CONNECT

WE.CONNECT est un Groupe spécialisé dans :

  • la conception et la fabrication d’accessoires et produits électroniques sous marques propres pour le grand public et les professionnels 
  • la distribution pour compte de tiers, de matériel informatique à la Grande Distribution et aux réseaux spécialisés
  • l’assemblage de PC sur-mesure pour une clientèle d’institutionnels

 WE.CONNECT compte 90 collaborateurs. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 122 M€ en 2018, en progression de + 30,3% par rapport à 2017.

Le Groupe est coté sur Euronext Growth (anciennement Alternext) (code ISIN FR0013079092 – ALWEC).

Eligible PEA PME

Plus d’information sur www.connect-we.fr

 Contacts

 WE.CONNECT investisseurs@connect-we.com

Atout Capital – Listing Sponsor- Mélanie Bonanno – melanie.bonanno@atoutcapital.com

Cap Value – Communication financière-Gilles Broquelet – gbroquelet@capvalue.fr – 01 80 81 50 01

 

WEACCESS GROUP: RESULTATS SEMESTRIELS 2019

Communiqué de presse, le 9 octobre 2019, 18 h 00

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2019
POURSUITE DES INVESTISSEMENTS DANS LE LOIRET ET DANS L’YONNE. ATTENTISME LIE A LA SUSPENSION TEMPORAIRE DE L’ATTRIBUTION DES LICENCES ARCEP.

Données auditées S1 2019  

S1 2018

K€ – Normes GAAP  
Chiffre d’affaires 717,7 779,0
Marge brute 386,4 462,6
EBITDA (11,1) 88,4
Résultat courant avant impôt (171 ,0) (80,6)
Résultat net (186,1) (72,0)

Légère baisse de l’activité mais un accroissement du chiffre d’affaires récurrent

Au 1er semestre 2019, WEACCESS GROUP, opérateur français majeur de l’Internet Haut et Très Haut Débit en zones blanches et grises(1) a enregistré un chiffre d’affaire de 717,7 K€ en baisse de 7,8% par rapport au semestre précédent. Cette diminution s’explique principalement par le souhait de WEACCESS GROUP d’aligner ses prix dans le Loiret sur les pratiques tarifaires des abonnements 4G/LTE proposés dans ce département et ce, dans une logique de fidélisation des clients nouvellement acquis dans cette zone de vente stratégique.

Composante centrale du business model, les abonnements représentent un chiffre d’affaires récurrent de 84,9% de l’activité globale du Groupe et permettent à WEACCESS GROUP de pouvoir s’appuyer sur un socle de revenu à long terme.

Une rentabilité impactée par un niveau d’activité plus faible et des investissements pour préparer l’avenir

En raison de prix de vente en retrait par rapport à l’année précédente, la marge brute ressort à 54% du chiffre d’affaires (vs. 58% au S1 2018).

Pour faire face aux investissements nécessaires à l’exploitation des nouveaux sites, les charges de personnel ont cru de 8,9 K€ et les charges externes, principalement les prestataires extérieurs, sont en hausse de 22,8 K€.

Des éléments qui précèdent, l’EBITDA ressort faiblement négatif à -11,1 K€ (-2% du CA).

La dotation nette aux amortissements est en repli à 152,8 K€ au premier semestre 2019 contre une dotation aux amortissements de 164,1 K€ pour le premier semestre 2018.

Après prise en compte d’éléments financiers et exceptionnels négligeables, le résultat net s’établit à (186,1) K€.

Une structure bilancielle saine

Au 30 juin 2019, WEACCESS GROUP affiche une situation bilancielle saine caractérisée par des capitaux propres élevés à 886,7 K€.

L’endettement financier net est négatif de 169,9 K€ grâce à une trésorerie disponible de 235,7 K€ et un endettement de 65,8 K€ au 30 juin 2019.

Perspectives  

Au second semestre 2019, WEACCESS GROUP anticipe une accélération de son activité dans les départements du Loiret et de l’Yonne. Les investissements soutenus opérés depuis le début de l’année devraient permettre à la société de répondre aux prises de commandes croissantes de ces départements.

La société pâtit cependant de la situation d’attentisme dans la distribution des licences par l’ARCEP dans les zones blanches et grises (1).

Parallèlement, le Groupe prépare pour la fin de l’année une offre “private LTE” permettant le déploiement de réseaux 4G et 4G+ pour les entreprises et les collectivités.

Cette offre se déclinera sous deux formes :

  • une offre «outdoor» pour la couverture de grands espaces (plusieurs kilomètres),
  • une offre «indoor» permettant la couverture 4G des bâtiments dont les nouvelles normes de construction HQE ne permettent quasiment plus la réception des réseaux 4G mobiles et de la future 5G. Cette offre 4G indoor, indépendante des opérateurs mobiles, sera largement plus performante que les solutions WIFI actuellement déployées.

Ces nouveaux projets ouvrent des perspectives prometteuses à WEACCESS GROUP pour partir à la conquête de nouveaux abonnés.

 Prochaine publication : chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019 : 11 décembre 2019, après Bourse.

A propos de WEACCESS GROUP

Fondé en 1995, WEACCESS GROUP (ex. INFOSAT TELECOM) est un fournisseur d’Accès Internet à Haut et Très Haut Débit, agréé auprès de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes). La société développe et exploite des réseaux Haut Débit de type 4G Fixe/LTE dans les zones blanches et grises (zones non ou mal desservies par les réseaux traditionnels) sur le territoire national principalement sur le quart Nord-Ouest de la France.        

Les titres composant le capital social de WEACCESS GROUP sont inscrits sur le compartiment ACCESS + d’EURONEXT Paris.

Code ISIN : FR0010688465 – Code Mnémonique : MLWEA

Contacts

Emetteur – WEACCESS GROUP – François HEDIN –– f.hedin@weaccess.frwww.weaccess.fr

Conseil – ATOUT CAPITAL – Eric PARENT – eric.parent@atoutcapital.comwww.atoutcapital.com

Listing Sponsor – CHAMPEIL SA – Axel CHAMPEIL – axel.champeil@champeil.com www.champeil.com

Communication – CAP VALUE – Gilles BROQUELET – gbroquelet@capvalue.frwww.capvalue.fr                   

(1) Zones peu ou non desservies par la fibre optique pour des raisons de coûts.

 

ECONOCOM: RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DU 1ER SEMESTRE 2019 EN PROGRESSION SENSIBLE A 40,2 M€

Communiqué de presse, Bruxelles, le 4 septembre 2019, 18 h 00

Résultat Opérationnel Courant du 1er semestre 2019 en progression sensible à 40,2 M€  

 

Points clés du 1er semestre 2019

  • Chiffre d’affaires des activités poursuivies2 de 1 238 millions d’euros en hausse3 de 2,9 % dont 1,6 % en organique
  • Résultat Opérationnel Courant[1] à 40 millions d’euros
  • Dette Nette Comptable4 maîtrisée à 405 millions d’euros
  • Confirmation de l’objectif d’un Résultat Opérationnel Courant1 annuel de 128 millions d’euros à périmètre constant

 

Compte de résultat du 1er semestre 2019

Comme annoncé précédemment, le groupe Econocom a réalisé au 1er semestre 2019 un chiffre d’affaires de 1 238 millions d’euros sur ses activités poursuivies soit une hausse3 de 2,9 %, dont 1,6 % en organique. La croissance a été notamment portée par le pôle Digital Services and Solutions (DSS) avec une progression de 9,3 %. A contrario, l’activité Technology Management & Financing (TMF) a pâti d’un début d’année plus difficile et affiche un recul3 de 3,9 % par rapport au 1er semestre 2018. 

Il convient de noter qu’à la suite du plan communiqué par le groupe, plusieurs activités ont été retraitées conformément à la norme IFRS 5 relatives aux « actifs détenus en vue de la vente et aux activités abandonnées ». Le compte de résultats du 1er semestre 2018 a été ajusté en conséquence et les impacts sur les états financiers semestriels 2019 sont fournis sur des lignes séparées du bilan et du compte de résultats.

Le Résultat Opérationnel Courant1 (ROC) des activités poursuivies atteint 40,2 millions d’euros contre 34,4 millions d’euros pour la même période de 2018. Le ROC1 des activités poursuivies pour le pôle TMF atteint 15,6 millions d’euros (vs. 14,2 millions d’euros au 1er semestre 2018) et celui de DSS ressort à 24,6 millions d’euros (vs. 20,1 millions d’euros au 1er semestre 2018). Le ROC1 a bénéficié des premiers résultats positifs des actions engagées depuis 9 mois telles que le recentrage de certaines activités ou la réduction des coûts ainsi que de l’effet favorable pour 1,8 million d’euros de l’application d’IFRS16 aux contrats pris à bail par Econocom.

Des charges non courantes de 13,7 millions d’euros, principalement en lien avec les opérations de réorganisation du groupe, ont été comptabilisées au 1er semestre 2019 dans les activités poursuivies. Le Résultat Opérationnel de ces dernières s’établit ainsi à 25,6 millions d’euros.

Le Résultat Net semestriel ressort à 5,4 millions d’euros vs. 0,4 million d’euros au 1er semestre 2018 et le Résultat Net Récurrent part du groupe atteint 13,6 millions d’euros à comparer aux 7,9 millions d’euros du 1er semestre 2018.

Bilan et Dette Nette Comptable4 au 30 juin 2019

La Dette Nette Comptable4 s’établit à 405 millions d’euros, soit un niveau proche de celui de fin juin 2018 (395 millions d’euros). Son niveau, conforme à la saisonnalité habituelle des activités du groupe, a été accentué par des retards de refinancement en Italie (pour environ 30 millions d’euros) ainsi que par le décalage des règlements d’un client important (pour environ 20 millions d’euros).

Au  1er semestre 2019, le Cash-Flow Opérationnel Net5 des activités poursuivies2 atteint 60,7 millions d’euros, soit une hausse de 20 millions d’euros3 par rapport à la même période de 2018, hausse portée notamment par l’augmentation du résultat net et un effet favorable de l’évolution des intérêts résiduels sur les actifs loués.

La Dette Nette Comptable4 représente ainsi 2,5 fois l’EBITDA6 sur 12 mois glissants au 30 juin 2019. La majeure partie de cette dette (252 millions d’euros) est sécurisée par les loyers à percevoir et les actifs loués dans le cadre des contrats de location autoportés par le groupe. Compte tenu de capitaux propres au 30 juin 2019 de 451 millions d’euros, le gearing ressort à 0,9.

Au cours du 1er semestre 2019, le groupe a procédé à des acquisitions d’actions propres pour 10 millions d’euros. Au 30 juin 2019, Econocom détient, hors contrat de liquidité, 16,7 millions d’actions propres, soit 6,8 % du capital de la société.

Perspectives 2019

Econocom va poursuivre au 2nd semestre son plan de transformation visant à recentrer sa stratégie sur son métier historique, Technology Management & Financing ainsi que sur les activités, en synergie avec ce dernier, de son pôle Digital Services and Solutions. En parallèle, le groupe s’attachera à améliorer son niveau de marge opérationnelle et à maîtriser son endettement financier.

Les actions structurelles de réduction de coûts, entamées fin 2018, vont être amplifiées et la recherche d’acquéreurs pour les branches non stratégiques va se poursuivre. Déjà, le 29 juillet 2019, la société anglaise Northern Technology Limited (Jade), classée fin juin 2019 en actif détenu en vue de la vente, a été cédée.

Ces mesures seront complétées par un accroissement des efforts commerciaux et des investissements dans l’attractivité des offres visant à accompagner durablement sa croissance.

Sur le plan financier, le groupe confirme son objectif de réaliser sur l’ensemble de l’année 2019 un Résultat Opérationnel Courant3 de 128 millions d’euros à périmètre constant.

Prochaine publication : chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2019 le 24 octobre 2019 après Bourse.

[1] Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition et après retraitement conformément à IFRS 5 des actifs détenus en vue de la vente et activités abandonnées

2 Après retraitement conformément à IFRS 5 des actifs détenus en vue de la vente et activités abandonnées

3 A normes constantes

4 Avant prise en compte de la dette induite par l’application d’IFRS16 aux contrats de location (locaux, véhicules…) dont Econocom est preneur

5 Le Cash-Flow Opérationnel Net se définit comme la Capacité d’Autofinancement avant coût de l’endettement financier net et impôt

6 L’EBITDA se définit comme le Résultat Opérationnel augmenté (diminué) des charges (produits) opérationnel(le)s n’ayant pas de contrepartie en trésorerie  

 

À PROPOS D’ECONOCOM

Econocom conçoit, finance et facilite la transformation digitale des grandes entreprises et des organisations publiques. Fort de 40 ans d’expérience, seul acteur du marché à combiner une expertise à 360° via le financement de projets, la distribution d’équipements et les services numériques, le groupe est présent dans 18 pays avec plus de 10 000 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 2 846 millions d’euros. Econocom est coté sur Euronext à Bruxelles, indices Bel Mid et Family Business.

 

 

 

 

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS

www.econocom.com

Suivez-nous sur Twitter

Contact relations investisseurs et relations actionnaires :

Arthur.rozen@econocom.com

Contact Relations Presse financière :

info@capvalue.fr

Tél. +33 1 80 81 50 00

 

 

 

 

 

 

 

COMPTE DE RÉSULTAT

(En M€) S1 2018 retraité* S1 2019
Chiffre d’affaires 1 233 1 238
Résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition 34,4 40,2
Résultat opérationnel courant 32,3 39,2
Autres produits et charges non courants -14,2 -13,7
Résultat opérationnel 18,1 25,6
Résultat financier -7,0 -9,0
Résultat avant impôt 11,1 16,6
Impôt -6,8 -7,4
Résultat net des activités non poursuivies -3,8 -3,8
Résultat net 0,4 5,4
Résultat net récurrent part du groupe 7,9 13,6

 

  • Conformément à la norme IFRS 5, les produits et charges enregistrés au premier semestre 2018 par les activités considérées comme non poursuivies au premier semestre 2019 sont également reclassés en résultat des activités non poursuivies dans le compte de résultat du premier semestre 2018. En revanche, conformément aux dispositions de la norme IFRS16, les données du premier semestre 2018 ne sont pas retraitées des impacts de cette norme sur les contrats de location, entrée en application au 1er janvier 2019. Par ailleurs, conformément à l’approche retenue au 31/12/2018, l’économie d’impôt liée au dispositif de superammortamento en Italie (prise en compte en Impôt dans les chiffres publiés au 30 juin 2018) et sa rétrocession aux clients (prise en charges opérationnelles non courantes dans les chiffres publiés au 30 juin 2018) sont désormais toutes deux comptabilisées en ROC : ce changement de présentation réduit à chaque fois les charges opérationnelles non courantes et l’impôt du premier semestre 2018 de 1,8 million d’euros par rapport à ce qu’ils étaient dans les chiffres publiés dans le rapport semestriel 2018.

 

BILAN

(En M€) ACTIF 31.12.2018 * 30.06.2019
Ecarts d’acquisition 631 539
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (non courants) 122 124
Autres actifs non courants 209 256
ACTIFS NON COURANTS 962 919
Intérêts résiduels dans les actifs donnés en location (courants) 41 38
Clients et autres débiteurs 1 269 1 170
Autres actifs courants 129 159
Trésorerie et équivalents 608 497
ACTIFS COURANTS       2 047        1 864
Actifs détenus en vue de la vente 207
TOTAL ACTIF 3 009 2 990
(En M€) PASSIF 31.12.2018 * 30.06.2019
Capitaux propres (part du groupe) 396 356
Intérêts minoritaires 95 95
CAPITAUX PROPRES 491 451
Dettes financières non courantes 504 499
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (non courant) 73 73
Autres passifs non courants 124 175
PASSIFS NON COURANTS            701            747
Fournisseurs et autres créditeurs 1 104 998
Autres passifs courants 332 282
Dettes financières courantes 356 402
Engagement brut de valeurs résiduelles financières (courant) 25 23
PASSIFS COURANTS 1 817 1 705
Passifs détenus en vue de la vente 86
TOTAL PASSIF 3 009 2 990
  • Conformément aux spécifications des normes, le bilan au 31 décembre 2018 n’est pas retraité des impacts de l’application à partir de janvier 2019 d’IFRS 5 et 16.

 

 

 

CBO TERRITORIA: FORTE HAUSSE DES RESULTATS DU 1ER SEMESTRE 2019

Communiqué de presse, Sainte-Marie, le 18 septembre 2019, 10h45

 Forte hausse des résultats du 1er semestre 2019 

·         Résultat des activités : +26,7%

·         Résultat net PdG : +24,8%

Accélération du développement de la Foncière

·         Vente en bloc de logements intermédiaires à Action Logement (SHLMR)

·         Aboutissement de 2 projets commerciaux majeurs

Excellentes perspectives portées par un carnet de commande en forte progression en Promotion immobilière

 

Le Conseil d’Administration de CBo Territoria, réuni le vendredi 13 septembre 2019, a arrêté les Résultats consolidés du 1er semestre 2019.

Comptes consolidés audités

en M€, normes IFRS

S1 2019 S1 2018 retraités(1) S1 2018 publiés Variation/ retraités
Chiffre d’affaires 48,4 39,9 40,1     + 21,3%
Résultat des activités 9,4 7,4   7,2 + 26,7%
Variation de juste valeur (2,6) 2,5  2,5 NA
Résultat sur cession d’IP         0,6 0,3  0,3   + 129,7%
Autres produits / (charges) opérationnelles        0,2  (0,2)   (0,2)  X 2
Quote-part de résultat net de Sociétés Mises en Equivalence 3,8 0,0      0,0         NS
Résultat opérationnel (y compris SME)(2) 11,4 10,1    9,8 + 13,4%
Coûts de l’endettement financier net (3,6) (3,2)   (2,9)    + 10,7%
Autres produits et charges financières        0,1 (0,8)   (0,8)    NS
Résultat avant impôts 7,9 6,1  6,2   + 30,7%
Impôt sur les résultats (2,6)     (1,8)   (1,8)  + 46,9%
Résultat net       5,3       4,3   4,3 + 23,9%
Résultat net part du Groupe       5,3       4,2  4,3 + 24,8%
Cash-Flow lié aux activités opérationnelles 14,9 (2,5)  (2,5) NS
  • Retraitement suite à la clarification sur la norme IAS 23 : les frais financiers relatifs aux opérations de promotion immobilière en VEFA ne sont plus capitalisés mais sont désormais comptabilisés en charges financières dans les coûts de l’endettement financier net
  • Résultat opérationnel après quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence

Les procédures d’examen limité sont en cours. Le rapport d’examen limité des commissaires aux comptes sera émis après vérification du rapport semestriel d’activité.

Rappel de la stratégie de développement du Groupe et du protocole signé le 13 septembre 2019 avec Action Logement (SHLMR)

La stratégie de développement de CBo Territoria a pour objectif la création d’une Foncière centrée sur les Immeubles de Rendement Entreprise. Pour y parvenir, le Groupe arbitre son patrimoine en cédant ses logements intermédiaires et valorise parallèlement son foncier (185 hectares en cours de développement) par des opérations de Promotion immobilière (Entreprise, Habitat, Terrain) afin de dégager une capacité d’investissement.

La signature du protocole avec Action Logement (SHLMR) le 13 septembre 2019 visant à lui céder en bloc jusqu’à 2026 la majeure partie des logements intermédiaires détenus par  CBo Territoria, va permettre au Groupe d’accélérer et de sécuriser la mutation de son patrimoine.

Croissance de 21,3% du Chiffre d’affaires semestriel et progression de 46,8% du carnet de commande

Au 1er semestre 2019, CBo Territoria a réalisé un chiffre d’affaires global de 48,4 M€ en hausse de 21,3% par rapport au 1er semestre 2018. La croissance est portée par les deux pôles d’activités du Groupe, la Foncière et la Promotion immobilière.

L’activité de Foncière, activité phare du Groupe, poursuit sa croissance avec des revenus locatifs bruts de 10,7 M€ en hausse de 8,5%. Les commerces tirent cette performance avec une progression de 20,8% de leurs revenus locatifs bruts à 4,2 M€. Ils représentent 51% des loyers Entreprise. Les revenus locatifs bruts générés par les Immeubles de Rendement Entreprise représentent désormais 78% des revenus locatifs bruts globaux contre 73% au S1 2018.

L’activité de Promotion immobilière poursuit sa dynamique dans la continuité de l’exercice 2018, avec un chiffre d’affaires en croissance de 25,1% à 35,2 M€. Cette dynamique est notamment portée par la mise en chantier du plus grand Leroy Merlin de La Réunion, situé au cœur du Retail Park du Port développé par CBo Territoria, et par l’essor des ventes de parcelles Habitat soutenu par une offre enrichie.

L’activité commerciale du semestre a été particulièrement dynamique avec 26,5 M€ de commandes engrangées par la Promotion immobilière permettant de présenter un carnet de commande de 69 M€ fin juin 2019 contre 47 M€ fin juin 2018. L’ensemble des segments contribue à cette performance hormis le logement privé qui bénéfice désormais depuis le 13 septembre de la vente dans le cadre du protocole Action Logement (SHLMR) de
3 résidences pour 22,4 M€.

Hausse de 26,7% du Résultat des activités

Au 1er semestre 2019, l’activité de Foncière présente un revenu locatif net de 9,0 M€, soit + 3,8%, pour un taux d’EBITDA de 83,9%.

L’activité de Promotion immobilière affiche une marge en hausse de 42,7% à 5,3 M€ avec un taux de marge de 15,0% contre 12,8% au S1 2018. Cette progression est liée à une forte contribution des ventes de terrains à bâtir Habitat et à la mise en chantier du Leroy Merlin (Retail Park du Port).

Porté par la récurrence des revenus locatifs nets et dopé par la marge en Promotion immobilière, le Résultat semestriel des activités, indicateur de la rentabilité courante, croît de 26,7% à 9,4 M€.

Progression de 24,8% de Résultat net PdG

Au 1er semestre 2019, la Juste Valeur recule légèrement (- 2,6 M€, soit 0,7% des Immeubles de Rendement en service) compte tenu de la baisse de la Juste Valeur des Immeubles de Rendement Habitat (- 3,6 M€, soit – 4,3%) liée au protocole Action Logement (SHLMR). Contrairement aux ventes à la découpe, les ventes en bloc impliquent une bonne occupation des logements générant ainsi des recettes locatives jusqu’à la cession. Le maintien de ces revenus locatifs va permettre de compenser totalement le recul de la Juste Valeur.

Le Résultat Opérationnel progresse de 13,4% à 11,4 M€. Il tient compte de la variation de la Juste Valeur et d’un Résultat non récurrent de Société Mise en Equivalence (SME)
de +3,8 M€ issu de la cession d’un terrain non stratégique.

Les charges financières augmentent de 10,7% à 3,9 M€, suite à la livraison de nouveaux Immeubles de Rendement Entreprise dans le cadre du plan de développement.

Le résultat net Part du Groupe ressort à 5,3 M€, en hausse de 24,8% par rapport au 1er semestre 2018.

Fort de la hausse des résultats et de l’évolution favorable du BFR sur le semestre, le cash-flow des activités opérationnelles croît fortement à + 14,9 M€ contre (2,5) M€
au S1 2018.

Poursuite de la mutation du patrimoine en faveur des Immeubles de Rendement Entreprise

A l’issue du 1er semestre 2019, les Immeubles de Rendement en service ressortent à 312,1 M€, en baisse de – 3,0% par rapport au 31 décembre 2018 compte tenu des cessions de logements intermédiaires. Ils constituent désormais 84,6% du patrimoine global du Groupe contre 83,0% fin 2018.

Conformément à la politique de mutation du patrimoine du Groupe, la part des Immeubles de Rendement Entreprise dans les Immeubles de Rendement en service totaux progresse à 75% au 30 juin 2019 contre 73% fin 2018 et 70% au 30 juin 2018. Au 30 juin 2019, les Immeubles de Rendement Entreprise affichent une surface totale de 83 500 m2 pour une valeur de 234,3 M€ (-0,9% suite au transfert en exploitation). Ils présentent un taux d’occupation de 97% (+ 2 points) et un taux de rendement en légère progression à 7,6% (+ 0,1 point). Les commerces, Immeubles de Rendement à forte résilience, constituent 52% de ces Immeubles de Rendement Entreprise.

Parallèlement, les commerces détenus en SME à 50/50 affichent une valeur totale de 22,3 M€ pour un taux d’occupation de 96% et un taux de rendement brut de 7,9%.

La gestion des actifs Entreprise sur la période a été principalement caractérisée par la mise en chantier de 3 500 m2 de commerces sur le Retail Park du Port développé par CBo Territoria, avec un taux de commercialisation de 100% (groupe Ravate).

Dans la cadre de la mutation de son patrimoine, CBo Territoria a poursuivi les cessions de ses logements intermédiaires en fin de défiscalisation avec 24 ventes à la découpe contre 20 au 1er semestre 2018. Ainsi au 30 juin 2019, les Immeubles de Rendement Habitat représentent 25% des IR totaux en service contre 27% fin 2018 et 30% fin juin 2018. Ils sont composés de 513 logements (vs 537 fin 2018) qui affichent un taux d’occupation  de 93%. Leur valeur ressort à 77,8 M€, en baisse de 9,0% par rapport à fin 2018, suite aux cessions et à la baisse de Juste Valeur (impact du protocole Action Logement (SHLMR) sur l’évaluation du parc résidentiel).

Il est rappelé que dans le cadre du protocole avec Action Logement (SHLMR), 4 programmes de 140 logements lui seront cédés d’ici la fin 2019 pour 21,2 M€, soit 27% de la valeur de l’ensemble des Immeubles de Rendement Habitat du Groupe au 31 décembre 2018.

 Structure bilancielle 

Au 30 juin 2019, le total de bilan est quasi stable à 539,4 M€ (+ 0,5%) et les capitaux propres Part du Groupe s’élèvent à 195,3 M€ contre 198,9 M€ fin 2018. Ils tiennent compte du versement de 7,4 M€ de dividendes (+ 4,8%), soit un rendement annuel brut de 6,1% (cours moyen du 15 au 31 mai 2019 pour l’AG). La trésorerie active atteint 30,1 M€ contre 21,9 M€ fin 2018. Les Immeubles de Placement représentent 60,8% du total de bilan. La LTV ressort à 51,9%, respectant les seuils 50%-55% exigés par le plan de développement. Hors OCEANE et ORNANE ce ratio ressort à 41,9%. 

Actif Net Réévalué (ANR) de 5,86€/action

Au 30 juin 2019, l’ANR, qui traduit principalement la valeur de l’activité de Foncière du Groupe, ressort en hausse de 1,4% sur 12 mois à 195,3 M€, un niveau équivalent aux capitaux propres. L’ANR par action progresse à 5,86 € contre 5,78 € au 30 juin 2018. La décote du titre en bourse atteint 38% par rapport au cours de bourse moyen entre le 23 août et 10 septembre 2019.

Perspectives :

Accélération de la mise en œuvre du plan stratégique

Au 2nd semestre 2019, CBo Territoria va accélérer la mutation de son patrimoine et le développement de ses Immeubles de Rendement Entreprise :

  • d’une part, grâce au protocole Action Logement (SHLMR) qui sécurise le désengagement de CBo Territoria dans le logement intermédiaire (cession dès 2019 de 140 logements intermédiaires),
  • et d’autre part, par la mise en service du Centre Commercial E.Leclerc de Saint-Joseph (21 800 m2, quote-part d’investissement de 21 M€) détenu à 50/50 et dont les résultats seront mis en équivalence (SME).

Fort de la bonne orientation de son activité, le Groupe relève son objectif de croissance annuelle de ses revenus locatifs bruts à + 5,0% au lieu de 4,0% initialement communiqué.

Forte hausse attendue de l’activité en Promotion immobilière au S2 2019

Le haut niveau du carnet de commande de la Promotion Immobilière à fin juin 2019 permet à CBo Territoria d’anticiper l’entrée de ce pôle dans un pic d’activités qui devrait durer jusqu’à la fin 2020. Cette phase va permettre à la Promotion de dégager des cash-flows en forte croissance pour financer les investissements de la Foncière dans de nouveaux Immeubles de Rendement Entreprise.

Prochaine publication :

  • Chiffre d’affaires annuel 2019 : mercredi 19 février 2020 (après Bourse)

A propos de CBo Territoria

Propriétaire d’un patrimoine foncier exceptionnel de 3 000 hectares, CBo Territoria est un acteur majeur du développement immobilier à l’Île de La Réunion et Mayotte, départements français en fort développement.

CBo Territoria détient un positionnement de premier plan dans ses 3 métiers :

– Aménagement urbain

– Promotion immobilière

– Foncière : développement et acquisition d’actifs patrimoniaux et gestion immobilière

Son objectif est de devenir à moyen terme une Foncière centrée sur les Immeubles de Rendement Entreprise.

Euronext C, FR0010193979, CBOT

Indices : CAC SMALL, CAC MID & SMALL

www.cboterritoria.com

Contacts

Relations investisseurs

Caroline Clapier

Dirce Administrative et Financière

direction@cboterritoria.com

Relations presse Paris

Edouard Miffre

06 95 45 90 55

emiffre@capvalue.fr

Relations presse Réunion

Laurent Saget

06 92 61 47 36

laurent@lscorp.fr

 

GLOSSAIRE

ANR – Actif Net Réévalué : L’Actif Net Réévalué est calculé à partir des capitaux propres consolidés.

Le portefeuille immobilier est évalué à la valeur de marché sur la base d’une expertise indépendante

CDAC : Commission Départementale d’Aménagement Commercial

CAF – Capacité d’Autofinancement : Ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement

Cash-flow lié aux activités opérationnelles : les flux de trésorerie d’exploitation définissent la variation des liquidités détenues par l’entreprise liée à son activité principale          

EBITDA Foncière = marge opérationnelle Foncière : Loyers nets de Charges immobilières directes, avant Frais de gestion

EBITDA Promotion Immobilière = marge opérationnelle Promotion immobilière : chiffre d’affaires diminué des coûts de revient des ventes et des charges commerciales

ICR – Interest Coverage Ratio : Taux de couverture des charges financières par les loyers nets

Impôt différé : L’impôt différé permet de constater un impôt correspondant au résultat économique de l’exercice au titre des opérations de l’entreprise qui sont amenés à générer dans le futur un impôt ou une économie d’impôt non reconnu par la méthode de l’impôt exigible.

IR – Immeuble de Rendement : Ensemble des actifs immobiliers bâtis (Entreprise + Habitat) générant des revenus locatifs réguliers

IP – Immeuble de Placement : Immeubles de rendement bâtis (Entreprise + Habitat) + Terrains (hors Terrains Stocks/Promotion)

JV – Juste Valeur : Cette méthode de valorisation des actifs est prônée les normes comptables internationales IFRS, et s’appliquent aux comptes consolidés ; elle y est définie comme “le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des intervenants du marché à la date d’évaluation”

LTV – Loan To Value : Montant de l’encours de l’endettement bancaire net des actifs financiers et de la trésorerie / valeur de marché des Immeubles de Placement hors droits + valeur nette comptable des immeubles d’exploitation hors siège + stocks et encours (valeur consolidée).

SME : La Société Mise En Equivalence est une technique comptable donnant la possibilité de remplacer la valeur comptable des actions d’une société détenues par une société mère, par la valorisation de la part que la maison mère détient dans les capitaux propres de la filiale.

OCEANE – Obligations Convertibles En Actions Nouvelles ou Existantes.

ORNANE – Obligation remboursable en numéraire et en actions nouvelles et existantes.

PdG – Part du Groupe : Le résultat net part du groupe est la part du bénéfice net du groupe, dans les comptes consolidés (comprenant l’entreprise et ses filiales), après déduction de la part du résultat des filiales consolidées, de l’ensemble des entreprises incluses dans le périmètre de consolidation revenant aux actionnaires du groupe

PILA : Solution de location-accession différée à la propriété, créée par CBo Territoria, permettant aux locataires d’accéder à terme à la propriété. Au bout de 6 ans de location, CBo Territoria s’engage à proposer au locataire, à un prix préférentiel, un logement de la gamme Pila.

Résultat des activités : Marges en Promotion + Loyers nets de charges immobilières – Frais de gestion nets +/- Résultats des activités annexes

Résultat opérationnel : Résultat des activités + variation de la Juste Valeur + résultat de cession des immeubles de placement + autres produits et charges opérationnels + quote-part des résultats des Sociétés Mises en Equivalence

Stocks Options : correspond à des options de souscription d’actions, à un prix d’exercice défini

TFT – Tableau de Flux de Trésorerie : Le tableau de flux de trésorerie explique la formation de la trésorerie et sa variation durant un exercice ou une période donnée